Yvelines : Ils enlèvent et séquestrent un jeune homme pour 135 euros

Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Trois hommes sont accusés d’avoir enlevé et séquestré un jeune majeur de 19 ans pour une histoire de PV non payé, au Pecq (Yvelines). Ils sont allés jusqu’à réclamer une rançon à la mère de la victime. Les trois suspects ont été interpellés et placés en garde à vue.

Soupçonnés d’enlèvement et de séquestration, deux hommes de 17 et 28 ans ont été interpellés durant la nuit de samedi à dimanche au Pecq. Leur complice a été arrêté le lendemain matin. Quelques heures plus tôt, ils avaient enlevé et séquestré un jeune homme âgé de 19 ans pour régler une histoire de procès-verbal d’un montant de… 135 euros.

Cette histoire commence dans l’après-midi dans l’avenue des Vignes-Benettes, lorsqu’un trio mène une expédition punitive au domicile de Dylan. Ce jeune homme a acheté un scooter à un certain Youssef. Mais le garçon n’avait pas effectué le changement de carte grise. Résultat : Youssef reçoit une amende de 135 euros. Les trois hommes en colère font du dégât avant de quitter les lieux. La mère de Dylan appelle la police et les trublions sont interpellés pour « dégradations volontaires ». Ils sont libérés avec une convocation pour une date ultérieure. Mais ce bref passage à l’hôtel de police n’a pas calmé la colère de Youssef et ses amis.

Ils exigent une rançon de 200 euros

En début de soirée, le trio surprend Dylan au pied de son immeuble et le force à monter dans un Renault Scenic. Les kidnappeurs se réfugient dans un parking souterrain. Ils appellent sa mère et exigent qu’elle leur remette une rançon de 135 euros plus une pénalité de 65 euros.

Vers 22 heures cette femme se rend dans le parking avant d’avoir prévenu les forces de l’ordre. Les fonctionnaires l’accompagnent, libèrent de le jeune homme et interpellent un adolescent de 17 ans. Un complice est surpris vers 23h30 non loin de là. Les deux hommes ont été placés en garde à vue au commissariat de Saint-Germain-en-Laye. Youssef, 17 ans, a été interpellé ce dimanche à la mi-journée avant d’être placé en garde à vue à son tour.