Yvelines : Les policiers visés par des tirs de mortiers à Sartrouville et pris dans un guet-apens à Plaisir


Illustration. (photo Remy Buisine ©)

Les forces de l’ordre ont été prises à partie dans plusieurs villes des Yvelines ce lundi soir ainsi qu’au cours de la nuit. Deux policiers ont été blessés.

Les violences urbaines et les agressions envers les forces de l’ordre sont régulières dans les Yvelines ces dernières semaines. Nouvel exemple dans la nuit de lundi à mardi qui a été chargée pour les policiers de Sartrouville.

Vers 22h40, ils étaient en train de procéder à un contrôle d’identité dans la rue Paul-Bert lorsqu’ils ont été attaqués par une dizaine d’individus qui ont fait usage de mortiers d’artifice notamment. Les fonctionnaires ont répliqué par des moyens lacrymogènes pour se dégager de cette situation.

Nouvelle offensive vers 23h20. Visés par des tirs de mortiers, les policiers ont fait usage à deux reprises de leur lanceur de balles de défense (LBD 40).

Plus tard vers 1 heure du matin, les forces de l’ordre sont intervenues alors qu’une centaine de personnes étaient rassemblées, en plein confinement. Des affrontements ont alors éclaté jusqu’à ce que le groupe se soit dissous.


Deux policiers blessés dans un guet-apens à Plaisir

Vers 23h15 à Plaisir, les policiers ont été attaqués dans un guet-apens dans le quartier du Valibout. Des individus ont placé des conteneurs poubelles au milieu de la route. A leur arrivée, les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) ainsi qu’une patrouille ont été la cible de tirs de mortiers. Lors de cette agression, deux policiers ont été légèrement blessés au visage par ces feux d’artifice.

Dans la commune des Mureaux, les policiers de la BAC ont eux aussi été pris pour cible lors de leur patrouille. De nombreux individus les ont caillassés dans la rue Jean-Jacques-Rousseau, vers 00h35. La nuit précédente, les forces de l’ordre avaient déjà été agressées de la sorte dans cette ville.

Aucun suspect n’a pu être interpellé au cours de ces différents actes de violences dans le département la nuit dernière.