Yvelines : Suivis par des policiers en civil depuis Paris, deux hommes interpellés en plein cambriolage


Illustration. (Adobe Stock)

Deux hommes ont été interpellés en plein cambriolage par les policiers, à Maisons-Laffitte (Yvelines), après près de deux heures de filature depuis Paris. Les voleurs n’avaient pas remarqué la présence des fonctionnaires en civil. En garde à vue, ils ont déclaré être des ressortissants algériens sans-domicile fixe.

Ils étaient bien décidés à commettre un vol et ont été pris la main dans le sac. Deux jeunes hommes ont été repérés par les policiers de l’Unité d’appui des réseaux (UAR) de la Brigade des réseaux franciliens (BRF), qui sont chargés de la lutte contre les vols notamment. Peu après 14 heures ce vendredi alors que les six policiers étaient en patrouille sur la ligne du RER A, ils se sont installés dans un train en direction de Cergy à la station Gare de Lyon.

Peu après, à Nanterre-Préfecture, ils ont aperçu deux hommes monter dans la rame. Ces derniers sont rapidement ressortis et sont entrés dans la voiture suivante. Une attitude suspecte d’autant que leurs regards étaient tournés sur les autres passagers, et plus particulièrement sur les biens qu’ils avaient sur eux. Les policiers ont décidé de surveiller les deux complices d’une vingtaine d’années. Pour ce faire et pour ne pas attirer leur attention, ils se sont séparés.

Ils changent soudainement de RER

Quelques dizaines de minutes plus tard alors que le RER était à Conflans-Sainte-Honorine et sur le point de repartir, le duo a soudainement quitté le train pour monter dans celui d’en face, qui se dirigeait vers Paris. Une stratégie bien connue des pickpockets qui leur permet de se débarrasser d’éventuels policiers en civil. Ils n’ont rien remarqué, les fonctionnaires ont réussi à faire le changement de train, eux aussi. La filature s’est poursuivie.

Les suspects descendent finalement à Maisons-Laffitte. Ils ne savent pas où ils vont mais continuent à marcher sur l’avenue du Général de Gaulle puis décident de prendre une rue sur leur gauche, la rue de la République, située dans une zone pavillonnaire. Les policiers sont toujours à leur contact mais eux n’ont rien remarqué, malgré leur méfiance.

Les deux cambrioleurs tombent face aux policiers avec leur butin en main

Ils s’intéressent aux maisons, avancent dans plusieurs rues, jusqu’à revenir dans la rue de la République et s’arrêter devant un pavillon qui est visiblement inoccupé. Après avoir fait le tour plusieurs fois pour être sûr qu’il n’y avait aucun témoin, ils enfilent des gants et pénètrent dans la cour de la maison en sautant par-dessus le mur. Trente minutes se passent et les mis en cause ne ressortent pas. Vers 16 heures, les policiers décident de rentrer à leur tour et tombent sur les deux hommes qui venaient de terminer leur cambriolage. Surpris de voir les fonctionnaires avec leur brassard Police, les deux hommes ont lâché leur sac contenant le butin et ont pris la fuite.

Le premier a été rapidement rattrapé et interpellé. Le second s’est rebellé et a réussi à s’enfuir avant d’être arrêté à son tour. Leurs deux sacs contenaient une console de jeu de type Xbox One ainsi que de la monnaie ancienne, trois passeports, des bijoux et des montres. La porte du garage et la porte d’entrée de la maison étaient dégradées. Deux vitres étaient aussi brisées. Les deux hommes ont été placés en garde à vue.

Le butin des deux voleurs récupéré par les policiers.

Aux enquêteurs du commissariat de Maisons-Laffitte, ils ont déclaré être des ressortissants algériens sans-domicile fixe et avoir 20 et 23 ans. Leur identité va devoir être vérifiée, tout comme leur situation administrative sur le sol français. Une enquête a été ouverte.