Yvelines : Un directeur de centre de loisirs mis en examen pour viol et corruption de mineurs de 3 et 7 ans


Illustration (Adobe Stock)

L’homme âgé de 41 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire, ce mercredi.

Le directeur d’un centre de loisirs de Châteaufort-en-Yvelines dans les Yvelines, a été mis en examen pour « viol, agression sexuelle et corruption de mineurs de moins de 15 ans » par un juge de Versailles. Il a été placé en détention provisoire.

La justice le soupçonne d’avoir violé une enfant de 3 ans et d’avoir entretenu une relation trouble avec une fillette de 7 ans, relate Le Parisien. Il est aussi accusé d’avoir pris des photographies sous les jupes des fillettes.

Les examens médicaux confirment des abus

L’affaire a débuté le 10 septembre dernier, après la plainte de la mère de l’une des deux victimes présumées auprès de la gendarmerie de Magny-les-Hameaux (Yvelines).

Le quadragénaire est soupçonné d’avoir agi sur son lieu de travail, au moment de la sieste ou dans les toilettes. Des examens médicaux ont confirmé que la fille de la plaignante a subi des abus sexuels.


Il nie tout en bloc

Le directeur du centre de loisir a été interpellé lundi. Dans ses auditions, il a nié les faits qui lui sont reprochés.

Concernant les clichés photographiques compromettants découverts dans son smartphone, le suspect a affirmé qu’il s’agissait d’un « jeu » avec une collègue.

Déjà condamné pour exhibition sexuelle

Le suspect est un homme marié, père de deux jeunes enfants. Il exerce auprès des enfants depuis quinze ans et avait déjà écopé d’un mois de prison avec sursis en 2017 par le tribunal correctionnel d’Evry (Essonne) pour exhibition sexuelle.