Yvelines : Une vingtaine d’individus attaquent les policiers, l’un a été sérieusement blessé à la tête par un pavé


Trois équipages de police ont été pris pour cible à Chanteloup-les-Vignes dans la nuit de dimanche à lundi. (capture écran Google)

Nouvelle nuit de violences urbaines dans les Yvelines, notamment à Chanteloup-les-Vignes. Un fonctionnaire a été sérieusement blessé par un jet de pavé à la tête.

Trois équipages de police, dont l’un de la brigade canine, se sont rendus dans la rue des Quertaines à Chanteloup-les-Vignes vers 22h50 ce dimanche soir, pour sécuriser l’intervention des sapeurs-pompiers qui étaient en train de prendre en charge une personne faisant un malaise à son domicile.

Les forces de l’ordre ont alors été attaquées par une vingtaine d’individus au visage dissimulé. Ces derniers ont fait usage de mortiers d’artifice et ont jeté de nombreux projectiles sur les policiers.

Face à cette agression qui montait en intensité, les fonctionnaires se sont repliés et se sont défendus avec une grenade lacrymogène et des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD).

15 jours d’ITT

Les agresseurs ont pris la fuite. Un policier de la brigade canine a quant à lui été blessé après avoir reçu un pavé sur la tête. Sérieusement touché, il a été conduit à l’hôpital où il a reçu 8 points de suture et un certificat mentionnant 15 jours d’Incapacité totale de travail (ITT). Ses jours ne sont toutefois pas en danger.


Un peu plus tôt aux Mureaux, vers 22 heures, les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) avaient là aussi essuyé des jets de projectiles par un groupe d’agresseurs qui s’étaient dissimulés dans des buissons. Leur véhicule a été dégradé mais il n’y a pas de blessé à déplorer.

Deux policiers blessés dans la nuit de samedi à dimanche

La nuit précédente avait également été le théâtre de violences urbaines à Chanteloup-les-Vignes, dans la cité de la Noé. Pompiers et policiers ont été pris dans un guet-apens : plusieurs individus ont allumé un incendie vers minuit sur la place du Trident. A l’arrivée des secours et des forces de l’ordre, ces derniers ont été visés par des tirs de mortiers d’artifice.

Durant la même nuit, des policiers qui étaient implantés en contrôle routier ont reçu des pierres sur leur véhicule. Deux fonctionnaires ont été légèrement blessés et leur voiture a été dégradée.