14-Juillet à Paris : Heurts entre Gilets jaunes et police sur les Champs-Élysées, un CRS frappé au sol


Des heurts ont éclaté sur les Champs-Élysées ce dimanche après-midi, un CRS a été frappé. (capture écran vidéo Clément Lanot ©)

Fin de notre direct, merci de nous avoir suivi. Retrouvez le déroulement des heurts sur les Champs-Élysées ce dimanche après-midi ci-dessous, et recevez nos alertes en direct sur votre smartphone avec l’appli Actu17.

18h30. L’avenue des Champs-Élysées a été rouverte à la circulation. Plusieurs magasins ont toutefois installé des barricades en prévision de la soirée festive du 14 juillet et des matchs de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

17h55. Alors qu’il s’est rendu sur les Champs-Élysées, le préfet de police Didier Lallement a évoqué la présence de « 200 casseurs » à l’issue du défilé du 14 juillet.

17h50. Depuis le début de la journée, 175 personnes ont été interpellées annonce la préfecture de police.

17h25. Nouvelles grenades lacrymogènes utilisées alors que la situation est toujours tendue sur les Champs-Élysées.

16h45. Plusieurs départs de feu signalés autour des Champs-Élysées.

15h55. La préfecture de police annonce sur Twitter que « face aux violences en cours sur les Champs-Élysées », des « sommations ont été effectuées et le secteur est évacué par la force ».

15h45. Un préfabriqué a été incendié sur les Champs-Élysées.


15h40. Les heurts sont toujours en cours et des renforts policiers viennent d’arriver sur les Champs-Élysées où la situation reste très tendue.

15h00. Alors que le défilé est terminé depuis quelques heures, des Gilets jaunes sont toujours présents sur les Champs-Élysées et des heurts ont éclaté.

Les forces de l’ordre qui ont été caillassées ont fait usage de gaz lacrymogènes. Plusieurs dizaines de manifestants qui scandent les slogans des Gilets jaunes ont tenté de bloquer la circulation sur les Champs-Élysées mais les forces de l’ordre les en ont empêchés.

Un CRS a été frappé alors qu’il venait de tomber au sol comme le montrent les images ci-dessous.

Au moins 152 personnes interpellées, dont des figures des Gilets jaunes

Des heurts avaient déjà éclaté au cours du défilé, dans des rues adjacentes des Champs-Élysées. D’autre part, plusieurs figures des Gilets jaunes ont été interpellées ce matin. Éric Drouet, Maxime Nicolle et Jérôme Rodrigues ont été placés en garde à vue, pour participation à une manifestation interdite.

A 13h30, 152 personnes avaient été interpellées par les forces de l’ordre à Paris, notamment pour port d’armes prohibé ou violences sur personne dépositaire de l’autorité publique, ou encore pour des dégradations.