Ain : Nuit de violences urbaines à Oyonnax, les forces de l’ordre visées par des tirs de mortiers d’artifice


Policiers et gendarmes ont été la cible de tirs de mortiers d'artifice notamment. (captures écran/DR)

Les forces de l’ordre ont fait face à des violences urbaines dans la nuit de vendredi à samedi à Oyonnax (Ain). Plusieurs véhicules ont été incendiés et des blessés sont à déplorer.

Les violences ont débuté vers 20 heures ce vendredi soir autour de la rue Normandie-Niemen à Oyonnax, dans le quartier de la Plaine. Des conteneurs poubelles ont été incendiées, tout comme des barricades qui ont été placées en travers de la route. A leur arrivée, les policiers nationaux et municipaux ont été la cible de nombreux tirs de mortiers d’artifice.

Des renforts ont été demandés et les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) de Bourg-en-Bresse sont arrivés sur place, tout comme des équipages du PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie). Les sapeurs-pompiers ont également été sollicités tout au long de la nuit. En plus des tirs de mortiers, les forces de l’ordre ont essuyé des jets de pierres et de bouteilles en verre indique une source policière. Des incidents ont également été signalés à Bellignat, une commune voisine.

Les policiers et les gendarmes ont riposté par des moyens lacrymogènes et des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD).

Quatre blessés chez les forces de l’ordre

Au total, au moins six véhicules ont été incendiés ainsi qu’une trentaine de conteneurs poubelles. Quatre policiers ont été blessés, dont un fonctionnaire de la BAC qui s’est vu attribuer 30 jours d’Incapacité totale de travail (ITT) après une blessure à la main notamment.


Aucun suspect n’a pu être interpellé durant ces violences urbaines. Une flambée de violences dont l’origine reste encore inconnue ce samedi. Le calme est revenu seulement vers 2 heures du matin.

Un incendie s’est déclaré dans un parking souterrain de la rue Pascal à Oyonnax. (photo Actu17)

Des images montrant les violents incidents ont été diffusées sur les réseaux sociaux, notamment celles du député LR de l’Ain, Damien Abad, qui s’est rendu sur place.


Un dispositif de sécurité renforcé est prévu pour la nuit prochaine précise-t-on de même source. Les forces de l’ordre avaient également été visées par des tirs de mortiers d’artifice la semaine dernière, à Nantua, commune voisine. Deux individus avaient tenté de s’introduire dans la gendarmerie. Pris en flagrant délit, ils avaient finalement fait demi-tour.