Ardennes : Un jeune homme handicapé roué de coups, la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux


Une vidéo diffusée sur Snapchat montre un jeune homme handicapé qui est roué de coups. (captures écran)

La victime qui est un jeune homme handicapé, a reçu des coups de la part de plusieurs agresseurs qui ont filmé la scène. L’un des auteurs présumés a été interpellé et placé en garde à vue.


La vidéo dure 45 secondes et montre une insoutenable agression commise par plusieurs jeunes individus, à l’encontre d’un jeune homme handicapé. Cette séquence a été diffusée sur le réseau social Snapchat puis partagée sur Twitter notamment. L’agression s’est déroulée ce jeudi 2 janvier dans l’après-midi, à Charleville-Mézières (Ardennes), dans la rue Rossat vers 18 heures selon France 3.

Sur ces images, trois agresseurs vêtus de sweats à capuche se trouvent autour de la victime alors que la nuit est déjà tombée. Le jeune homme, pris à partie, reçoit un premier coup au niveau de l’abdomen. « Vas-y remet-lui en une ! », dit l’un des agresseurs.

« Nique-le, nique-le ! »

La victime qui est insultée, reçoit alors un violent coup de poing au visage et tente de s’enfuir avant d’être rattrapée. Elle est alors rouée de coups. « Nique-le, nique-le ! », répète l’un des auteurs. Cette vidéo avait été visionnée près de 1,5 million de fois sur Twitter à la mi-journée ce vendredi, et partagée près de 17 000 fois.

Les policiers ont reçu plusieurs signalements sur la Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements (PHAROS), en plus des tweets d’internautes indignés, qui ont sollicité le compte officiel de la police nationale. A noter que PHAROS est un service qui appartient à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).


Dans le même temps, certains internautes ont publié les coordonnées des auteurs présumés de cette agression, comme cela avait déjà été le cas lors de la diffusion de la vidéo montrant le viol d’une adolescente à Morsang-sur-Orge (Essonne) à la fin du mois de décembre. Des informations qui auraient été, là encore, révélées par le hacker autodidacte surnommé « Kobz ».

La victime souffrant d’une déficience intellectuelle est bien connue de la police

Trois agresseurs ont été identifiés et l’un a déjà été interpellé puis placé en garde à vue selon la chaîne de télévision. La victime quant à elle, a déposé plainte, le soir des faits.

Cette dernière est bien connue des services de police pour des faits de violences, notamment dans le cadre des manifestations de Gilets jaunes, à l’encontre des forces de l’ordre indique France 3. Le jeune homme qui souffre d’une légère déficience intellectuelle, est placé sous tutelle et reconnu comme étant une personne vulnérable. De plus, la victime serait un rappeur local.