Argenteuil : Quatre adolescents interpellés dans la rue avec des engins explosifs artisanaux

Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock)

Quatre adolescents ont été interpellés ce vendredi 13 novembre dans la soirée, à Argenteuil (Val-d’Oise). Ils étaient en possession de bouteilles d’acide chlorhydrique et de boules d’aluminium. Ils ont été placés en garde à vue.

L’intervention des policiers a vite pris l’allure d’une découverte inquiétante, alors même que la France commémorait les attentats du 13-Novembre, six ans après. C’est au cours d’une simple patrouille qu’ils ont remarqué la présence d’un groupe d’adolescents, vendredi soir peu après 19 heures, dans la rue de Chanteloup à Argenteuil, au milieu d’une zone industrielle. En voyant les forces de l’ordre, les adolescents ont dissimulé des objets dans un sac et l’ont finalement jeté par terre.

A l’intérieur, les policiers ont découvert deux bouteilles remplies d’acide chlorhydrique, un produit très toxique et dangereux, qui a un effet corrosif s’il est projeté sur une personne. Dans d’autres bouteilles, il y avait des boules d’aluminium. Le mélange des deux substances provoque rapidement une explosion. Il s’agissait en d’autres termes de bombes artisanales prêtes à l’emploi.

Ils affirment qu’ils voulaient les faire exploser mais « dans un endroit isolé »

Les quatre suspects, âgés de 15 ans pour l’un et de 16 ans pour les trois autres, ont été interpellés et placés en garde à vue. Ces derniers étaient jusqu’ici inconnus des services de police. « Ils ont reconnu qu’ils voulaient faire exploser les bouteilles en effectuant le mélange, mais ont affirmé qu’ils avaient prévu de réaliser cette manipulation dans un endroit isolé », indique une source proche de l’enquête.

Les adolescents ont été remis en liberté le samedi après-midi avec une convocation en maison de justice et du droit, en vue d’un rappel à la loi.