Attaque d’un complexe hôtelier à Nairobi : au moins 21 morts et 28 blessés.

(photo @FerdyOmondi)

Au moins 21 personnes ont été tuées dans l’attaque terroriste du complexe hôtelier DusitD2, à Nairobi (Kenya), selon un dernier bilan des autorités.


Cinq djihadistes lourdement armés ont pénétré dans le complexe situé au 14 Riverside Drive, ce mardi vers 15h00 (heure locale). Les assaillants ont été filmés par les vidéosurveillances du complexe hôtelier. Ils ont été « éliminés » a affirmé le président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta.

Le dernier bilan donné par les autorités fait état de 21 morts et 28 personnes blessées. Par ailleurs, 19 personnes sont portées disparues a indiqué la croix rouge kényane.

Des centaines de personnes ont fuit le complexe alors que plusieurs explosions et de nombreux coups de feu étaient audibles. Il a fallu 19 heures aux autorités pour mettre fin à cette attaque, alors que de nombreuses victimes étaient prises au piège dans le complexe.

« Cet acte criminel a commencé d’une manière coordonnée et a débuté avec l’attaque de la banque I & M, une explosion qui a visé trois véhicules dans le parking et une explosion-suicide dans le hall de l’hôtel Dusit » a déclaré mardi soir le chef de la police kényane, Joseph Boinnet, alors que les assaillants n’étaient toujours pas neutralisés.


Dans un discours télévisé, le président Kenyatta a déclaré que « toute personne impliquée dans le financement, la planification et l’exécution de cet acte odieux » serait poursuivie « sans relâche ». Par ailleurs, deux personnes ont été arrêtées après des raids ce mercredi. Elles sont soupçonnées d’être liées à l’attaque terroriste explique la BBC.

L’attentat a été revendiqué par le groupe terroriste somalien al-Shabab, connus pour ses liens avec Al-Qaïda. Dans un communiqué, le groupe a précisé avoir lancé cette attaque en représailles à la reconnaissance par Washington de Jérusalem, comme capitale d’Israël.

Un survivant du 11-Septembre parmi les morts

Parmi les victimes tuées figurent un Américain et un Britannique. Onze autres sont des kényans et deux personnes décédées n’ont pu être identifiées pour l’heure.

Jason Spindler, 40 ans, est le ressortissant américain qui a été tué lors de l’attaque. Il était le directeur de I-DEV International, une société d’investissement basée au Kenya.

Il y a 17 ans, Jason Spindler travaillait dans le World Trade Center lorsque les avions ont percuté les tours jumelles a déclaré un porte-parole de l’entreprise.