Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris : quatre hommes interpellés


L'auteur présumé de l'attaque a été interpellé environ 45 minutes après les faits. (DR)

Quatre nouveaux suspects ont été interpellés dans l’enquête sur l’attaque à l’arme blanche devant les anciens de locaux de Charlie Hebdo à Paris, ayant fait deux blessés graves.


Les enquêteurs de la brigade criminelle de Paris et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) poursuivent leurs investigations concernant l’enquête sur l’attaque au hachoir commise le 25 septembre dernier, à proximité des anciens des locaux de la rédaction de Charlie Hebdo, à Paris (XIe). Ce jour-là, Zaheer Hassan Mahmoud avait grièvement blessé deux salariés de l’agence de production Premières Lignes.

Ce sont quatre hommes qui ont été interpellés lundi dans le Calvados et en Gironde, avant d’être placés en garde à vue rapporte Le Parisien. Ces derniers sont d’origine pakistanaise et âgés de 17 à 21 ans. Ils sont soupçonnés d’avoir eu connaissance du projet terroriste de Zaheer Hassan Mahmoud, mais également de l’avoir incité à passer à l’acte. Les policiers sont parvenus à exhumer des échanges numériques entre les mis en cause et l’assaillant, qui datent des jours précédents l’attaque. Dans ces conversations, ils évoquent notamment les caricatures de Charlie Hebdo, que le journal satirique avait republiées début septembre.

Le suspect âgé de 17 ans a été mis en examen ce mercredi pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et a été écroué. Il avait déjà été entendu précédemment dans ce dossier. Les trois autres doivent être présentés à juge antiterroriste ce vendredi en vue de leur mise en examen.

Arrivé en France en se faisant passer pour un mineur

Zaheer Hassan Mahmoud est arrivé en France en 2018 sous une fausse identité de mineur et vivait dans un foyer à Pantin (Seine-Saint-Denis). Ce 25 septembre à 11h33, il a utilisé une feuille de boucher pour frapper deux salariés de Premières Lignes qui ont été gravement blessés. L’homme sera interpellé peu après par des policiers en civil, place de la Bastille.


Au cours de sa garde à vue, l’homme qui est en fait âgé de 25 ans, a déclaré qu’il ne savait pas que Charlie Hebdo avait changé d’adresse. Ses colocataires ont indiqué que le mis en cause regardait « abondamment » des vidéos du Tehreek-i-Labbaik Pakistan (TLP), un parti politique pakistanais islamiste radical fondé en août 2015 par Khadim Hussain Rizvi. L’homme avait notamment regardé ce mois-ci des images de manifestations au Pakistan, hostiles à la republication des caricatures de Mahomet, par Charlie Hebdo. Zaheer Hassan Mahmoud a été mis en examen et écroué.