Attentat de Conflans : sept nouveaux suspects interpellés dans plusieurs villes de France


Le collège du Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine le samedi 17 octobre 2020. (photo Arnaud Dumontier/PhotoPQR/Le Parisien/Maxppp)

Sept suspects ont été interpellés ce mardi dans l’enquête sur l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), dans lequel le professeur Samuel Paty a été décapité.

De nouvelles interpellations ont eu lieu dans l’enquête sur l’attentat de Conflans, lors d’un coup de filet mené par la sous-direction antiterroriste (SDAT) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) écrit Le Point. Les policiers ont agi dans le cadre d’une commission rogatoire des juges antiterroristes.

Sept personnes ont été arrêtées dans plusieurs villes de France : à Lyon, à Toulouse, mais également en Seine-et-Marne et dans le Maine-et-Loire. Ces dernières sont accusées d’avoir échangé sur les réseaux sociaux avec le terroriste, Abdoullakh Anzorov. Le tueur de 18 ans y était très actif, notamment sur Twitter.

Pour l’heure, dix personnes sont poursuivies dans ce dossier terroriste. Sept ont été mises en examen le 22 octobre dont deux collégiens, accusés d’avoir désigné Samuel Paty au terroriste, ainsi que Brahim C., le père de famille à l’origine de la polémique sur les réseaux sociaux et sa fille, qui avait affirmé qu’elle avait assisté au cours de l’enseignant, ce qui n’était pas le cas. Trois autres collégiens ont eux aussi été mis en examen dans un second temps, pour « complicité ».

En outre, trois suspects de 18 et 17 ans, accusés d’avoir été en contact avec le terroriste sur Snapchat, ont quant à eux été mis en examen le 6 novembre dernier.