Attentat de Lyon : Le suspect principal Hichem M. est passé aux aveux


Hichem M. a reconnu son implication dans l'attentat de Lyon. (DR)

Le suspect principal dans l’explosion du colis piégé rue Victor Hugo à Lyon, Hichem M., s’est exprimé face aux enquêteurs ce mercredi. Il a notamment reconnu être celui qui a fabriqué l’engin explosif.

Toujours en garde à vue, Mohamed Hichem M. a reconnu son implication dans l’attentat à Lyon selon Le Point. Le suspect avait été transféré dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ce mardi en fin de journée. Hichem M., 24 ans, a détaillé la façon dont il a confectionné l’engin explosif dans sa cuisine. L’homme en situation irrégulière en France, a également avoué être celui qui a déposé l’engin rue Victor Hugo selon plusieurs sources policières.

Des explications qui correspondent aux éléments découverts lors de la perquisition du logement des parents du mis en cause, où il vit. Trois bouteilles d’ammoniaque, d’acide chlorhydrique et d’eau oxygénée ont été retrouvées dans la cuisine de cet appartement indique l’hebdomadaire. Il s’agit de produits chimiques qui entrent dans la conception du TATP, ce puissant explosif qui a été utilisé dans une infime quantité, pour l’engin explosif utilisé à Lyon.

Le suspect évoque ses différents achats

Lors de ses auditions, Hichem M. a évoqué les différentes étapes qui lui ont permis de passer à l’acte. Tout d’abord l’achat de l’acétone et des billes d’airsoft en acier. Puis en avril, du fil de câblage, un téléphone ainsi que des piles.

Le suspect a expliqué s’être aussi procuré un commutateur à télécommande durant le mois d’avril. Le mois suivant, il a indiqué avoir acheté des billes en acier et des piles LR6 de marque Amazon. Il s’agit des piles qui ont été retrouvées par les enquêteurs sur le lieu de l’explosion et qui ont permis d’orienter rapidement leurs recherches.


Un rassemblement en soutien à Nathalie Loiseau était prévu

A ce stade de l’enquête, les policiers ignorent si le suspect avait une cible précise ou s’il a agi de façon aléatoire. Néanmoins, selon Le Point, un rassemblement de soutien à la liste de Nathalie Loiseau (LREM) pour les élections européennes, devait se dérouler à 200 mètres de « La Brioche dorée », la boulangerie où le suspect a déposé son colis piégé qui a explosé près d’une minute plus tard.

Le rassemblement a été annulé la veille pour des raisons de sécurité affirme l’hebdomadaire qui citent des informations de la préfecture du Rhône, relayées par les responsables locaux de LREM.

Des recherches sur le djihad et sur la fabrication de bombe artisanale

Les enquêteurs ont également pu constater que Hichem M. avait réalisé des recherches sur internet concernant le djihad, mais également sur la fabrication de bombes artisanales et sur les possibilités de les déclencher à distance a indiqué ce mercredi BFMTV.

De nouveaux éléments qui incriminent une nouvelle fois le suspect principal, dont l’ADN a été retrouvé à trois reprises sur les pièces de l’engin explosif retrouvées intacts par les enquêteurs.

La garde à vue de Hichem M. peut durer jusqu’à 96 heures, soit jusqu’à vendredi matin.