Attentat de Nice : Soupçonné d’avoir diffusé la photo du corps d’une victime, un homme en garde à vue


Illustration. (Cineberg / Shutterstock)

L’homme est accusé d’avoir diffusé une photo de l’une des victimes de l’attentat de Nice, sur un site internet.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « diffusion de message à caractère violent », après qu’une photo d’une victime de l’attentat de la Basilique de Nice, a été publiée sur le site internet Jeuxvideos.com. Elle a ensuite été diffusée sur les réseaux sociaux.

Un homme a été interpellé par la police et placé en garde à vue dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) a indiqué le parquet, qui n’a pas donné plus de précision.

La photo montre le corps de Nadine Devilliers, 60 ans, dans l’édifice religieux. Cette dernière présentait « un égorgement très profond de l’ordre d’une décapitation » a précisé le procureur de la République antiterroriste, Jean-François Ricard.

La plateforme Pharos, chargée de détecter les contenus en ligne illicites, a signalé plusieurs diffusions de cette photo macabre, explique Ouest France. Deux autres personnes ont été tuées lors de l’attentat. Le sacristain, Vincent Loquès, père de deux filles, qui aurait eu 55 ans vendredi et qui a été égorgé, ainsi que Simone Barreto Silva, 44 ans, qui a été poignardée à plusieurs reprises.