Aubagne : Des hommes armés tirent des coups de feu dans la cité du Charrel, trois blessés légers


Plusieurs coups de feu ont été tirés dans la cité du Charrel à Aubagne. (captures écran/DR)

Une dizaine d’individus munis d’armes à feu ont débarqué dans la cité du Charrel à Aubagne (Bouches-du-Rhône) ce mercredi en début de soirée. Des coups de feu ont été tirés et des images ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Il y a trois blessés légers.


Scène invraisemblable à Aubagne ce mercredi soir. Un groupe d’individus habillés en noir et armés, est arrivé dans la cité du Charrel vers 18h30. Des coups de feu ont été tirés comme il est possible de l’entendre sur une vidéo qui a été publiée sur les réseaux sociaux, peu après les faits. On y aperçoit notamment un homme qui tient un fusil. Selon des témoignages, trois de ses complices avaient des armes de poing.

Deux tirs sont audibles sur cette vidéo, tandis que le groupe se déplace en courant. Les policiers sont rapidement arrivés sur place mais les auteurs avaient déjà disparu. Un homme a été blessé après avoir reçu des coups de crosse indique une source policière. La victime est déjà connue des services de police pour des faits liés aux stupéfiants. Légèrement blessée, elle a été conduite à l’hôpital par ses proches.

Quatre étuis découverts

Deux habitants ont également été très légèrement blessés par des grains de chevrotine, au niveau du visage, lors des coups de feu des auteurs qui ont tiré en l’air à quatre reprises au total. Les deux blessés légers n’ont pas été transportés à l’hôpital.

Les enquêteurs ont découvert quatre étuis sur place : trois de fusil de chasse, et un quatrième de calibre 7,65. En outre, sur une seconde séquence vidéo d’une vingtaine de secondes, il est possible de voir les suspects regroupés, qui discutent.


Acte d’intimidation ou tentative de règlement de comptes, sur fond de trafic de stupéfiants ? Ce sont deux pistes qui vont être explorées par les policiers. Une enquête a été ouverte et devra également permettre l’identification des auteurs de cette descente. Les investigations ont été confiées au Groupe d’appui judiciaire (GAJ) du commissariat d’Aubagne.

Par ailleurs, plusieurs suspects avaient été interpellés la semaine dernière par la police judiciaire, soupçonnés de se livrer à un trafic de stupéfiants dans la cité du Charrel.

Une autre vidéo choquante avait été diffusée sur les réseaux sociaux en novembre dernier et montrait plusieurs hommes armés qui tiraient dans le quartier de la Mosson, à Montpellier (Hérault).