Aubagne : Visés par des tirs en pleine rue, trois hommes interpellés pour détention de drogue

Trois hommes ont été visés par des tirs dans la cité du Charrel. (Google view)

Trois hommes de 18 et 21 ans ont été visés par une série de coups de feu en plein après-midi dans la cité du Charrel à Aubagne, alors qu’ils attendaient à un arrêt de tramway. Non blessés, ils ont finalement été interpellés et placés en garde à vue, ayant de la drogue sur eux.

Une dizaine de coups de feu ont été signalés aux policiers vers 13h30 ce mercredi, dans la cité du Charrel. Sur place, les forces de l’ordre n’ont pas trouvé de blessé. Mais trois jeunes hommes de 18, et 21 ans pour deux d’entre eux, se sont présentés aux policiers.

« Ils ont affirmé qu’ils venaient d’essuyer des tirs de la part de deux hommes encagoulés, qui avaient des armes longues », indique une source proche de l’enquête. Les tireurs ont rapidement pris la fuite. Les trois jeunes hommes ont précisé qu’ils se trouvaient sur le banc, à l’arrêt de tramway du quartier, au moment des faits. Ils n’ont pas été touchés par les tirs.

Douze étuis de calibre 9 mm et du cannabis

Des constatations ont permis aux policiers de découvrir pas moins de douze étuis de calibre 9 mm sur les lieux, à proximité du bâtiment E. Des impacts de balles ont aussi été relevés, notamment sur des véhicules en stationnement. Les forces de l’ordre ont également constaté que les trois jeunes hommes avaient sur eux… quinze barrettes de résine de cannabis et près de 300 euros en numéraire. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue. Deux d’entre eux sont déjà connus des services de police.

Les trois mis en cause sont originaires de Marseille et la piste d’un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants est privilégiée. « Les dealers locaux ont manifestement considéré que ces trois Marseillais étaient en train de trafiquer sur leur territoire », confirme cette même source. Les enquêteurs de la police judiciaire sont chargés de cette enquête.

« Une altercation à l’arme lourde entre bandes rivales »

La présidente LR du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, a réagi à cette affaire sur Twitter ce mercredi soir : « Je tiens à soutenir et remercier le conducteur de la rame de tramway d’Aubagne qui, par son sang-froid et son professionnalisme, a pu mettre en sécurité les usagers et éviter un drame aujourd’hui à 13h30 au niveau de la cité des Charrels ».

« Une altercation à l’arme lourde entre bandes rivales sur fond de trafic de drogues serait à l’origine de ce grave incident », a-t-elle écrit. « C’est intolérable que les habitants de notre territoire puissent être confrontés à une telle situation. La sécurité des Provençaux, toujours une priorité. »

Le mardi 5 octobre dernier, des tirs avaient déjà été signalés au même endroit. Des étuis de calibre 9 mm avaient été retrouvés sur les lieux. Une dizaine d’individus au visage masqué avaient également été filmés en train de tirer des coups de feu dans cette même cité, en février. Trois blessés légers avaient été pris en charge par les secours.