Bagnolet : Les policiers découvrent près de 65 kg de cannabis et 385 000 euros dans un appartement


Près de 65 kg de cannabis et 385 000 euros en numéraire ont été saisis dans un appartement de Bagnolet.

Les policiers, bien renseignés, ont réalisé une perquisition dans un appartement de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) ce dimanche matin et ont mis la main sur plusieurs dizaines de kilos de résine de cannabis, ainsi que sur de nombreuses liasses de billets. Un homme a été placé en garde à vue.

La drogue ainsi qu’une petite fortune étaient dissimulées dans un appartement de la rue Anatole-France, à Bagnolet. Les policiers de la sûreté territoriale (ST) de Seine-Saint-Denis ont agi dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte pour trafic de stupéfiants, avec l’appui de leurs collègues du Groupe de soutien opérationnel (GSO) du département.

Le travail d’investigations des enquêteurs a permis d’obtenir de nombreuses informations. C’est ainsi qu’une perquisition a été organisée ce dimanche matin vers 09h30 dans le logement suspect, avec l’accord du parquet.

Un homme de 30 ans qui se trouvait dans l’habitation a été interpellé et placé en garde à vue. Ce dernier est déjà connu des services de la justice. Les policiers ont ensuite fouillé cet appartement nourrice dans lequel se trouvaient aussi une femme et des enfants.

Au total, plusieurs dizaines de ballots contenant de la résine de cannabis ont été saisis, pour un poids total de 64,880 kg. 384 960 euros en numéraire ont aussi été découverts dans l’habitation. L’enquête va désormais se poursuive et la femme qui était présente dans le logement est convoquée ultérieurement pour s’expliquer.


Près de 50 kg de cannabis découverts il y a un an

Il y a un an presque jour pour jour, les policiers de la Compagnie de sécurisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) en patrouille dans les parties communes d’un immeuble situé dans la cité de la Capsulerie à Bagnolet, avaient découvert près de 50 kg de résine de cannabis dans un appartement.

Un homme de 29 ans avait été interpellé et l’enquête avait été confiée aux enquêteurs du Service départementale de police judiciaire de Seine-Saint-Denis (SDPJ 93).