Bobigny : Les policiers agressés en intervenant dans un restaurant clandestin, cinq interpellés


Illustration. (shutterstock)

Les policiers sont tombés sur un restaurant clandestin ce dimanche soir à Bobigny (Seine-Saint-Denis). La situation a dégénéré et cinq personnes ont été interpellées.

Un restaurant servant des spécialités africaines a reçu une dizaine de clients à table en toute illégalité et en dépit des mesures de couvre-feu, ce dimanche soir à Bobigny. Les policiers s’en sont rendu compte et sont intervenus peu après 20 heures.

Sur place, la tension est montée. Les clients refusaient de sortir. Plusieurs d’entre eux ont pris à partie les fonctionnaires. Agressés, ces derniers ont fait usage de leur pistolet à impulsion électrique pour maîtriser deux hommes.

Quatre personnes, dont la femme du gérant, ont été interpellées et placées en garde à vue pour des violences sur les forces de l’ordre. Le propriétaire de l’établissement a lui aussi été arrêté et placé en garde à vue, il est poursuivi pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Il n’y a pas eu de blessé au cours de cette intervention.

Douze personnes ont été verbalisées au total. Le restaurant pourrait également faire l’objet d’une fermeture administrative de 15 jours et ne pourrait donc plus faire de vente à emporter ou en livraison. En outre, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait annoncé au début du mois que les restaurateurs clandestins qui ne respectent pas la loi en servant des clients à table, verraient leur accès au fonds de solidarité « suspendu pendant un mois », et définitivement en cas de récidive.

Deux fêtes clandestines interrompue la nuit précédente

Durant la nuit de samedi à dimanche, les forces de l’ordre sont intervenues pour mettre fin à deux fêtes clandestines à Paris et à Orly dans la nuit de samedi à dimanche. Il y avait une centaine de fêtards dans chaque soirée sauvage. Dix personnes ont été interpellées et un policier a été blessé.