Boucau : Un policier hors service violemment frappé par deux individus devant sa famille


Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Un policier hors service a été violemment agressé par un automobiliste et son passager à Boucau (Pyrénées-Atlantiques), devant ses proches, dans la nuit de samedi à dimanche. Il a reçu des coups, tout comme un riverain venu l’aider. Les deux agresseurs présumés ont été interpellés.

Une remarque serait au départ de cette agression. Celle d’un policier hors service qui venait de voir à plusieurs reprises, un automobiliste circulant à pleine vitesse et à contresens, avec la musique à fond, dans les rues de Boucau. Le fonctionnaire a été violemment frappé par deux individus indique une source proche de l’enquête, confirmant une information d’actu Pays Basque.

Ce policier affecté au commissariat de Bayonne sortait d’un soirée avec sa famille lorsqu’il a aperçu le chauffard. Deux hommes et deux femmes se trouvaient dans cette voiture, l’un d’entre eux était assis sur le montant d’une portière. Témoin de cette scène dangereuse, le policier leur a demandé de cesser leur comportement.

Un riverain frappé à son tour

Les deux hommes sont sortis du véhicule et s’en sont pris au père de famille, sous les yeux de ses proches, impuissants. Le fonctionnaire a fait état de sa qualité de policier, espérant que le duo allait se calmer. C’est l’inverse qui s’est produit : il a reçu des coups de poing et aurait été menacé de mort. Un riverain est sorti pour mettre fin à cette agression. Il a été violemment frappé à son tour. La victime aurait pris la fuite et l’un des auteurs aurait tenté de le renverser avec sa voiture.

Les deux agresseurs ont été interpellés peu après par les policiers de la brigade anticriminalité (BAC). Ils ont été placés en garde à vue. L’homme qui était au volant avait 0,38 gramme d’alcool par litre de sang. Les mis en cause devaient être déférés ce lundi et pourraient être jugés dans le cadre d’une comparution immédiate.

Une intervention « pour éviter une issue encore plus dramatique »

« Ces rodéos sauvages se multiplient, mettant en danger la vie de la population », réagit le syndicat de police Unité SGP Police FO, dans un communiqué. « Une fois de plus, un de nos collègues a été agressé du fait de la connaissance de sa qualité de policier. De tels comportements doivent être dénoncés et réprimés. Ce policier reconnu pour être un grand professionnel est intervenu afin de protéger sa famille et pour éviter une issue encore plus dramatique ».

Un autre policier a été agressé à Pau ce jeudi matin alors qu’il se rendait à son travail. Il a reçu des coups de poing au visage et s’est vu attribuer 3 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).