Bouches-du-Rhône : 70 kg de cocaïne et 3 millions d’euros saisis, 10 suspects en garde à vue


Illustration. (photo Pierre Rouanet/PhotoPQR/Maxppp)

Les gendarmes ont fait une importante saisie de drogue ce mercredi dans le secteur de Tarascon (Bouches-du-Rhône) et de Beaucaire (Gard). 70 kilos de cocaïne ont été saisis ainsi que trois millions d’euros en numéraire. Dix individus ont été placés en garde à vue.

Après un an d’enquête, les gendarmes ont mis un terme à un trafic de stupéfiants d’envergure. Les militaires ont intercepté une livraison de cocaïne qui venait de Lituanie et procédé à une dizaine d’interpellations. L’affaire était suivie par la juridiction interrégionale de Marseille (JIRS).

« À la suite d’une enquête d’envergure dirigée par un magistrat instructeur de la JIRS de Marseille depuis une année, les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Marseille-PACA appuyés par le groupement de gendarmerie des Bouches-du-Rhône, le GIGN, le groupe d’opération et de surveillance de Marseille et le GIR PACA ont procédé à l’interception d’une livraison de produits stupéfiants, suite à la surveillance d’un camion de livraison depuis son entrée sur le territoire national en provenance de Lituanie », indique le parquet de Marseille dans un communiqué.

60 pains de cocaïne et plusieurs centaines de kilos de cannabis

« Cette opération a permis de récupérer une très importante somme d’argent conditionnée sous vide dans le camion  – et dans le véhicule de l’un des trafiquants 60 pains de cocaïne qui venaient de lui être livrés conditionnés  pour un poids total de 70 kg », précise-t-on. Durant cette année d’investigations, les enquêteurs avaient identifié plusieurs lieux.

« Les surveillances réalisées au cours de l’enquête avaient permis de cibler plusieurs lieux dans lesquels pouvaient être stockés des produits stupéfiants et cette opération a permis ainsi de découvrir plusieurs centaines de kilogrammes de résine de cannabis conditionnés en valises marocaines, mais également à nouveau une très importante somme d’argent », détaille le parquet.

Pas moins de 200 gendarmes ont participé à cette vaste opération. En outre, les forces de l’ordre ont mis la main sur « 11 téléphones dont 6 PGP (des téléphones chiffrés, ndlr), trois gilets pare-balles, une tenue de douanier, un revolver 44 Magnum et des munitions ».

Dix suspects interrogés par les enquêteurs

Une somme d’argent colossale a aussi été saisie. « La somme d’argent saisie de plus de 3 millions d’euros en numéraire témoigne de l’importance du trafic qui s’est déroulé sur plusieurs mois selon un mode opératoire très élaboré. Dix personnes ont été placées en garde à vue dans cette affaire, le chauffeur du camion d’origine lituanienne ainsi que neuf individus originaires de la région », indique aussi le communiqué.

« La tête de réseau est venue voir le chauffeur et on a assisté en direct à la transaction », a expliqué le colonel Dominique Lambert, au cours d’une conférence de presse ce jeudi matin. La drogue était écoulée dans toute la région. Les enquêteurs du Groupe d’intervention régional (GIR) vont également se pencher sur le patrimoine accumulé par le mis en cause principal – jusqu’ici inconnu des services de police – dont le chiffre d’affaire mensuel était estimé à 1,5 million d’euros, notamment ses biens immobiliers.