Bouches-du-Rhône : Plusieurs familles de trafiquants de drogue expulsées de leur HLM


Illustration. (Wikimedia)

« Quatre familles de trafiquants de drogue ont été expulsées à Salon-de-Provence et Miramas ces derniers mois », a annoncé ce vendredi le président d’Habitat 13.


Le responsable du premier bailleur social public des Bouches-du-Rhône, et également maire LR des 9ème et 10ème arrondissements de Marseille assume : « Il y avait cette nécessité de prendre des mesures qui visent d’abord à lutter contre l’impunité dont semble jouir ces trafiquants, et pour qu’on en n’arrive pas à la situation ubuesque où ce soit les honnêtes gens qui décident de partir pour laisser le champ libre à celles et ceux qui ont décidé d’affecter le cadre de vie des habitants », rapporte RMC.

Un moyen détourné pour procéder aux expulsions

Aucune loi ne permet d’expulser un locataire trafiquant de drogue, et ce, même s’il a été condamné par la justice.

Le responsable d’Habitat 13 a donc utilisé le fait que certaines familles avaient des arriérés de loyers impayés, pour les mettre à la porte. Certaines d’entre elles devaient jusqu’à 10 000 euros de loyers.