Braquage d’un fourgon en Suisse : un cuisinier de l’école des commissaires de police parmi les 15 gardés à vue


Illustration. (Wikimedia)

L’homme fait partie de la vague d’interpellations qui a eu lieu hier dans le Rhône, dans l’enquête sur le braquage d’un convoyeur de fonds français en Suisse, en 2018.

Ce mardi, la Police Judiciaire a procédé à quinze interpellations, dans la région lyonnaise, dans le cadre d’une affaire qui remontre au mois de février 2018. Parmi les suspects interpellés figure un cuisinier de l’école des commissaires de police située à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or.

Un butin de plusieurs millions d’euros

Les quinze mis en cause, âgés de 35 à 45 ans, sont presque tous déjà connus des services de police.

En février 2018, pendant que sa fille était séquestrée en France, le père se trouvait en mission de transport de fonds dans le canton de Vaud en Suisse. Il s’était alors détourné de son itinéraire pour rejoindre le lieu de rendez-vous, et avait remis à trois malfaiteurs son chargement évalué entre 10 à 15 millions de francs suisses (8,7 à 13 millions d’euros, ndlr).

Un cuisinier de l’ENSP

Lors de cette vague d’interpellations hier, le profil d’un suspect retient particulièrement l’attention. Et pour cause, il s’agit de l’un des cuisiniers de l’École nationale supérieure de la police (ENSP).


Cet habitant de Chassieu se trouvait dans sa villa lorsque les policiers l’ont arrêté. Les investigations ont permis de déterminer que l’une des voitures qui a servi à l’opération des malfaiteurs est restée cachée plusieurs jours contre sa maison, sous une bâche, révèle Le Progrès.

A-t-il aidé sans le savoir son voisin au lourd passé judiciaire ou est-il son complice ? Les enquêteurs de la Police Judiciaire vont devoir tirer cette situation au clair.