Braquage et agression à domicile : vols en série dans les chics arrondissements de Paris


Illustration. (photo Remy Buisine ©)

C’est une série de vols, dans les très chics XVIIe et XVIe arrondissement de Paris. Lundi un braquage, une agression à domicile et le cambriolage d’une bijouterie y ont été commis, en moins de douze heures.


Vers 10h30, deux faux livreurs se sont présentés au domicile d’un septuagénaire avec un colis à la main. La victime tente de les éconduire. Mais les malfaiteurs forcent le passage et pénètrent dans l’appartement. Les voleurs bâillonnent et ligotent la victime avant de fouiller le logement. Peu de temps après, le fils de la victime surprend les voleurs. Mais il est également maîtrisé, bâillonné et ligoté. Les voleurs prennent la fuite, emportant des bijoux dont la valeur n’a pas encore été évaluée. Vers 11h, les victimes parviennent finalement à se libérer avant de prévenir la police.

Vers midi non loin de là, à quelques pas de l’Arc de triomphe, une bijouterie est braquée dans l’avenue Victor Hugo du XVIe arrondissement, par deux hommes casqués et gantés qui se sont emparés de 250 000 euros de bijoux avant de prendre la fuite sur un scooter.

Le premier malfaiteur était armé d’une bombe lacrymogène et d’un pistolet à impulsion électrique. Le gérant a reçu plusieurs décharges mais n’a pas été blessé. Son complice a brisé les vitrines à coups de marteaux avant de rafler les bijoux. Peu après leur départ, les voleurs ont été repérés au Trocadéro où ils ont perdu un sac contenant des pendules. Les enquêteurs du premier district de police judiciaire (DPJ) sont chargés de mener les investigations sur ces deux affaires.

Une bijouterie cambriolée

Enfin à 19h00 sur le boulevard Pereire, un riverain prévient la police après avoir vu deux hommes entrer dans une autre bijouterie. Une patrouille de police est dépêchée sur les lieux. Les fonctionnaires ne peuvent que constater que les cambrioleurs ont pris la fuite.


Les voleurs ont brisé la vitrine avant de pénétrer dans la boutique et de dérober l’ensemble des bijoux et pierres précieuses qui y était exposés. Le montant du préjudice s’élève à 30 000 euros. Les policiers du commissariat sont chargés de cette enquête pour vol par effraction.