International

La guerre se poursuit en Ukraine, pour le quatrième jour. Les troupes russes sont entrées dans les rues de Kharkiv, ville du nord-est de l’Ukraine située à une cinquantaine de kilomètres de la frontière...
Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions : le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.
Les combats et les offensives russes se sont intensifiés durant la nuit de vendredi et samedi en Ukraine et se poursuivent, notamment à Kiev, 72 heures après le début de cette invasion. Des raids aériens...
Des combats sont en cours à Kiev. Les forces ukrainiennes disent combattre des unités de blindés russes, à Dymer et Ivankiv, qui se situent à 45 et 80 km de la capitale ukrainienne. Le président ukrainien...
Des sanctions financières, énergétiques et qui impactent les transports, ainsi que l'attribution des visas, contre la Russie, ont été décidées.
Ils seront également jugés en juin prochain pour "complicité de meurtre" par la justice du Minnesota.
"Les sanctions portées seront à la hauteur de l’agression, sur le plan militaire autant qu’économique", a prévenu Emmanuel Macron.
Le président russe Vladimir Poutine a annoncé dans une allocution surprise à la télévision, peu avant 4 heures du matin ce jeudi, le début d'une "opération militaire" en Ukraine. L'armée russe affirme...
"Il est par ailleurs déconseillé de se rendre en Ukraine jusqu’à nouvel ordre", ajoute le Quai d'Orsay.
Les délibérations des jurés pourraient durer de quelques heures à plusieurs jours.
L'homme a tenté de prendre la fuite à pied avant d'être renversé par un véhicule des forces de l'ordre puis interpellé. Il est "grièvement blessé".
Le président des États-Unis a annoncé qu'il "autorisait le redéploiement de forces américaines déjà positionnées en Europe".
Un homme a retenu plusieurs personnes en otage durant des heures, dans un magasin Apple Store à Amsterdam (Pays-Bas), ce mardi soir. Il a finalement été arrêté en fin de soirée après avoir tenté de prendre...
Le président russe a également annoncé qu'il reconnaissait la souveraineté des séparatistes prorusses sur l'ensemble des régions.
Emmanuel Macron "demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies".