Champigny-sur-Marne : Un homme étrangle une policière et blesse deux autres fonctionnaires


Illustration. (Adobe Stock)

Un homme âgé de 32 ans a étranglé une policière et blessé deux de ses collègues tout près du commissariat de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) dans le quartier de Bois-l’Abbé, ce dimanche matin. Il a fallu employer la force pour le maîtriser et l’interpeller.

Une policière a été victime d’une tentative d’homicide ce dimanche matin. Il était 07h40 lorsque cette dernière, affectée au commissariat de Champigny-sur-Marne, est arrivée au volant de sa voiture personnelle pour se stationner dans un parking public du Bois-l’Abbé, avant de prendre son service, raconte Le Parisien. Elle a alors aperçu un Renault Trafic qui gênait la circulation et bloquait l’accès à ce parking.

La jeune fonctionnaire de 27 ans a demandé au conducteur de bien vouloir déplacer son véhicule. Il était en train de décharger des cartons de son fourgon vers un hall d’immeuble. Celui-ci s’est rapidement montré virulent et a insulté son interlocutrice. Sentant que la situation devenait compliquée, la policière a prévenu ses collègues. Voyant cela, l’homme l’a menacée : « On va vous tuer, flics de merde. Vous allez crever » détaille le quotidien francilien.

Elle commençait à perdre connaissance

Les policiers sont arrivés sur place et ont tenté d’interpeller cet homme de 32 ans qui ne s’est pas laissé faire. La situation a alors complètement dégénéré. Le trentenaire a porté un violent coup de poing à l’un des fonctionnaires, avant d’étrangler la policière.

Ses collègues tentent de la défaire de cette emprise, mais impossible. L’agresseur refuse de lâcher la victime qui suffoque et commence à perdre connaissance. Les policiers donnent des coups de matraques au trentenaire et utilise ensuite leur lanceur de balle de défense (LBD) à une reprise, pour qu’il cesse sa prise pouvant s’avérer mortelle. Interpellé et menotté, il a été conduit au commissariat puis placé en garde à vue. Trois fonctionnaires ont été blessés au total lors de cette intervention, dont la policière qui n’a pas été hospitalisée.

Une enquête pour tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique a été ouverte. La femme et les deux frères du mis en cause ont été eux aussi placés en garde à vue pour des menaces envers les forces de l’ordre.