Cinq morts dans l’incendie d’un immeuble à La Réunion : un père a perdu ses trois enfants

Illustration. (photo Twitter/Sdis57)

Un terrible incendie s’est déclaré dans un immeuble à Saint-Denis, sur l’île de La Réunion, dans la nuit de dimanche à lundi. Selon un dernier bilan, cinq personnes sont décédées dont quatre enfants. Il y a également 19 personnes qui ont été conduites à l’hôpital dont deux en état d’urgence absolue. Deux pompiers et trois policiers sont aussi blessés. L’action héroïque des fonctionnaires a permis de sauver des habitants.

D’importants moyens ont été nécessaires pour venir à bout d’un violent incendie qui s’est déclaré peu avant 1 heure du matin (heure locale, 04h00 à Paris), dans un immeuble de quatre étages situé dans la rue de la Vierge à Saint-Denis. Le bâtiment appartient à la société immobilière du département de La Réunion (SIDR).

C’est un équipage de trois policiers qui est arrivé le premier sur les lieux selon nos informations. Les fonctionnaires ont rapidement constaté l’ampleur du feu et des scènes de panique. Des flammes étaient visibles et il y avait déjà beaucoup de fumées. Des habitants étaient pris au piège dans leur logement, alors que l’incendie progressait rapidement. Sans perdre une seconde de plus, les trois policiers ont décidé de foncer dans l’immeuble en passant par les parties communes. Ils ont réussi à accéder aux trois premiers étages et sont allés au secours d’habitants qu’ils ont aidé à sortir de ce guêpier. Le quatrième étage n’était malheureusement déjà plus accessible à cause des importantes flammes.

300 personnes évacuées en pleine nuit

Les sapeurs-pompiers sont arrivés quelques instants après. D’autres habitants s’étaient réfugiés sur le toit du bâtiment. Avec l’aide des policiers, les soldats du feu ont fait descendre ces victimes avec une corde, en rappel. Plusieurs grandes échelles ont aussi été déployées pour secourir les habitants. Les sapeurs-pompiers ont procédé à 15 sauvetages avérés a souligné le SDIS.

Le feu s’est propagé aux immeubles situés à proximité. Au total, pas moins de 300 personnes vivant dans une centaine de logements ont été évacuées. 190 d’entre elles ont été relogées provisoirement au gymnase de Champ-Fleuri. Les sapeurs-pompiers ont indiqué à La 1ère Réunion que la propagation du feu avait été favorisé par la présence de combustibles stockés sur les balcons. Il y avait notamment des bouteille de gaz. En outre, les coursives de circulation de l’immeuble étaient en bois et il y avait beaucoup de vent durant la nuit, ce qui a eu pour effet d’attiser le feu.

Un père a perdu ses trois enfants

L’incendie n’a pu être maîtrisé que vers 7 heures du matin. Le bilan humain est très lourd : les corps de cinq personnes ont été retrouvés sans vie dans les décombres, dont quatre enfants. L’un était âgé de 5 ans. Sa mère et un autre de ses enfants ont été grièvement brûlés. Ils sont hospitalisés.

Trois autres mineurs de 10, 14 et 17 ans sont décédés. La cinquième victime ayant perdu la vie est leur mère qui avait 42 ans selon La 1ère Réunion. Leurs corps ont été découverts vers 10 heures. La terrible nouvelle a été confirmée au père dans l’après-midi ce lundi. Ce dernier avait reçu un appel téléphonique d’un de ses fils durant la nuit et de son ex-compagne, alors que l’incendie était déjà en cours. « Un de mes fils m’a appelé en me disant ‘Papa je vais mourir’ », a-t-il confié au média local, effondré. « Quand je suis arrivé c’était déjà beaucoup trop tard ».

Deux sapeurs-pompiers ont aussi été blessés durant cette longue et périlleuse intervention. Les trois policiers héroïques ont été brûlés au niveau des mains et des bras, au premier et au second degrés. Tous ont été pris en charge à l’hôpital.

Un adolescent placé en garde à vue

Une enquête judiciaire a été ouverte. La piste criminelle est privilégiée dans cette affaire indique une source proche de l’enquête. Toujours selon nos informations, un adolescent de 17 ans a été interpellé et placé en garde à vue peu après 7 heures lundi matin. Il est soupçonné d’avoir incendié un canapé qui se trouvait au sous-sol de l’immeuble, où le feu s’est déclaré en pleine nuit. Des constatations ont eu lieu toute la journée sur place. La suite des investigations permettra de déterminer le scénario exact qui a conduit à cet effroyable dénouement.

« Je veux avoir une pensée pour eux et leurs proches. Toute la lumière devra être faite sur l’origine de ce drame », a assuré le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, sur Twitter, ce lundi matin.