Colmar : Un gendarme adjoint volontaire de 19 ans se donne la mort dans les locaux de sa brigade


Un gendarme adjoint volontaire de 19 ans s'est suicidé dans les locaux de la Brigade territoriale de Colmar, ce mardi 25 août 2020. (photo Google)

Un gendarme adjoint volontaire de la brigade territoriale de Colmar (Haut-Rhin) s’est suicidé dans les locaux de son unité, situés dans le quartier Lacarre, ce mardi en milieu de matinée.

Le jeune homme, âgé de 19 ans, était originaire du Morbihan en Bretagne. Il était célibataire, sans enfant. Le parquet a ouvert une enquête pour faire la lumière sur ce drame qui vient endeuiller la Gendarmerie nationale.

« La cellule de soutien psychologique a été activée, plusieurs personnels se trouvaient alors à la brigade, nous sommes sous le choc », a confié le colonel Alexandre Jeaunaux, nouveau commandant du groupement de gendarmerie du Haut-Rhin, cité par Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Ce mardi, le public ne pouvait être accueilli sur place et était redirigé vers les unités alentours.

Il s’agit du 5ème suicide dans les rangs de la Gendarmerie nationale depuis le début de l’année, selon un décompte non officiel. En 2019, au moins 17 autres personnels se sont donné la mort. Une cellule de soutien psychologique, disponible 24h/24, a été mise en place par le ministère de l’Intérieur pour les forces de l’ordre. Elle est joignable au 0805 230 405. Les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits ».