Compiègne : Tout juste sorti de prison, il tente d’étrangler sa mère car elle a jeté son crack à la poubelle


Illustration. (shutterstock)

Il venait tout juste de sortir de prison lorsqu’il s’en est violemment pris à sa mère. Cet homme de 45 ans vient d’écoper d’une peine d’emprisonnement ferme, il est retourné derrière les barreaux.

Frédéric D. a été jugé ce jeudi par le tribunal correctionnel de Compiègne (Oise). Il avait été arrêté par la police le 11 juin dernier au domicile de sa mère, pour des violences, alors qu’il venait de sortir de prison après 18 mois d’incarcération raconte Le Parisien.

Ce jour-là, les forces de l’ordre avaient été alertées par un voisin de cette femme de 66 ans. Hébergé dans un foyer du SAMU social, Frédéric avait décidé de se rendre chez sa mère alors qu’il avait interdiction par la justice d’entrer en contact avec elle. Une fois sur place, l’homme de 45 ans lui a expliqué qu’il avait été renvoyé du foyer où il vit et qu’il était à la rue.

Sa mère a décidé de l’accueillir. Elle s’est ensuite rendu compte que son fils était ivre. L’assistante sociale lui avait donné 100 euros la veille, une somme dépensée dans des bières et dans un demi-gramme de crack.

Il se saisit de sa béquille et la frappe à la tête

Lors de son jugement ce jeudi, Frédéric a raconté qu’il avait décidé de se mettre sur le balcon de l’appartement pour fabriquer « une pompe à crack » avec « une cannette vide de bière ». Sa mère qui n’était pas du même avis, lui a retiré la drogue et l’a mise à la poubelle.


Un geste qui a provoqué la colère de son fils qui s’est saisi de sa béquille pour lui porter un coup à la tête avant de lui tirer les cheveux et de tenter de l’étrangler. La sexagénaire a aussi précisé qu’elle avait été menacée de mort lors de cette agression.

Un an ferme

Le prévenu en larmes, très affaibli, a fait part de ses excuses alors que sa mère avait décidé de ne pas assister au jugement. Le tribunal l’a condamné à une peine d’un an de prison ferme. Frédéric a été écroué.