Confinement : Des Parisiens qui se baignaient dans l’Oise avec une licorne géante, écopent de 405 € d’amende


Les trois jeunes hommes, qui cumulaient les infractions, ont été verbalisés. (photo Gendarmerie nationale)

L’instant de détente de trois hommes, qui profitaient du soleil sur un étang en forêt à La Neuville-en-Hez (Oise), a été interrompu par l’intervention des gendarmes.


Cette petite escapade à l’étang de la Garde en pleine forêt de Hez, ce lundi après-midi, leur a coûté cher. En pleine période de confinement liée à la crise sanitaire causée par la pandémie de Covid-19, trois hommes n’ont pas hésité à s’offrir une parenthèse détente, munis d’une peu discrète licorne géante gonflable.

Un objet qui a rapidement attiré l’attention des gendarmes de la Brigade Motorisée de l’Oise (BMO). Ils ont constaté que trois jeunes gens, originaires de Paris et se disant domiciliés dans leur résidence secondaire depuis le début des mesures, profitaient de ce jour ensoleillé pour chevaucher l’imposante licorne gonflable et deux matelas pneumatiques, sans se soucier des mesures de confinement.

Contrôlés, les trois jeunes hommes étaient bien en possession d’attestations de sortie dérogatoire, et avaient coché la case « activité sportive quotidienne ». Mais leurs tentatives de justifications sont restées vaines et ils ont écopé de 135 euros d’amende chacun.

Les gendarmes de l’Oise ont verbalisé trois jeunes gens qui se baignaient dans un étang sur le dos d’une licorne géante gonflable. (photo Gendarmerie Nationale)

Les gendarmes leur ont également rappelé que la forêt domaniale était interdite d’accès à tous par arrêté préfectoral durant cette période, comme le sont d’ailleurs toutes les forêts de France, et que la baignade dans l’étang de la Garde est interdite toute l’année. Ils sont donc repartis comme ils étaient venus, avec l’imposante licorne sur le toit de leur voiture.