Confinement. Vente d’alcool interdite dans l’Aisne : le préfet revient sur sa décision


Illustration. (shutterstock)

Le préfet de l’Aisne avait indiqué que cette mesure de restriction visait notamment à limiter les risques de violences au sein du cercle familial. Il vient de revenir sur sa décision.


Mise à jour 19h45 : Dans un communiqué, la préfecture de l’Aisne indique : « À la suite d’échanges, en particulier avec des addictologues, sur certaines conséquences négatives possibles d’une mesure généralisée, même très temporaire, le préfet a décidé de reporter cette disposition dans l’attente d’une évaluation plus large des mesures envisageables dans ce domaine ».

C’était une première en France depuis le début de la pandémie de Covid-19. Ce mardi, la vente d’alcool à emporter avait été interdite par arrêté préfectoral dans l’Aisne. En clair, tous les commerces alimentaires devaient retirer de leurs rayons les bières, vins et alcools forts.

 

« La consommation excessive d’alcool est de nature à créer des risques accrus de troubles et violences, notamment intrafamiliales », explique le cabinet du préfet dans l’arrêté publié sur le site de la préfecture.

Outre l’interdiction de la vente d’alcool à emporter qui durera au moins jusqu’au mardi 31 mars, l’arrêté du Préfet de l’Aisne, Ziad Khoury, limite l’ouverture des commerces à 20 heures.