Confinement : Un gendarme violemment frappé au visage lors d’un contrôle dans le Nord


Illustration. (Adobe Stock)

Un gendarme a reçu plusieurs coups de poing au visage alors qu’il procédait au contrôle d’un homme dans le cadre des mesures de confinement liées à la pandémie de coronavirus, dans le Nord. L’agresseur a été placé en garde à vue.

Deux gendarmes de la brigade de La Bassée patrouillaient à VTT sur le chemin de halage qui relie les communes de Salomé et Hantay (Nord), ce mercredi après-midi. Peu avant 16 heures, ils ont aperçu un piéton qui se trouvait sur ce chemin actuellement fermé au public durant le confinement, et ont décidé de procéder à son contrôle raconte France 3.

Le contrevenant s’est énervé et a refusé le contrôle. Il a insulté les deux militaires avant de frapper l’un d’eux en plein visage, à coups de poing. L’agresseur a finalement été interpellé et placé en garde à vue. L’homme a refusé de donner son identité.

« Bien qu’il ait reçu plusieurs coups au visage, notre camarade va bien », a écrit la gendarmerie de la commune de La Bassée, sur Facebook. Ce dernier s’est tout de même vu attribuer 4 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Hospitalisé sous contrainte en psychiatrie

La garde à vue du mis en cause a été levée. Ce dernier tenait des propos incohérents et un examen de comportement a été réalisé. L’homme a été hospitalisé sous contrainte et admis au centre hospitalier psychiatrique de Fontant, à Lille, indique France Bleu.