Confinement : Déjà verbalisés plusieurs fois à Nantes, ils caillassent une ambulance et finissent en garde à vue


Illustration. (Adobe Stock)

Deux hommes ont caillassé une ambulance, avant de se réfugier dans le tramway de Nantes. Interpellés par la police, ils avaient notamment déjà été verbalisés plusieurs fois pour non-respect du confinement. L’un d’eux devra en répondre devant la justice.

Un témoin a alerté les policiers que deux individus venaient de caillasser une ambulance, ce mardi vers 10h40 dans le centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique). Il leur a indiqué les avoir vu monter dans le tramway de la ligne 2, en direction de Pirmil, et leur a communiqué leur description, rapporte Ouest-France.

Très rapidement, un équipage de la Compagnie départementale d’intervention (CDI) a intercepté le tramway à hauteur de la chaussée de la Madeleine. Les fonctionnaires sont montés à bord et ont contrôlé les deux hommes, âgés de 23 et 49 ans, correspondant au signalement.

Un caillou et un cutter

Interrogé par les policiers, le duo a reconnu les faits. L’un des deux suspects a été trouvé porteur d’une pierre, l’autre d’un cutter. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue. De plus, aucun des deux n’était porteur d’une attestation de déplacement dérogatoire, pourtant obligatoire en cette période de confinement liée au Covid-19.

Le suspect âgé de 23 ans avait déjà été verbalisé trois fois pour ce motif et s’est donc rendu coupable d’un délit, en plus du caillassage de l’ambulance. Son acolyte s’est vu verbaliser une troisième fois.


Face à la justice

Le plus jeune des deux a été déféré au parquet ce mercredi, et s’est vu délivrer une convocation par procès-verbal (CPPV). Il a été placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès prévu le 1er octobre prochain. Le quadragénaire est convoqué devant le tribunal de police le 2 juin.