Coronavirus : Un couvre-feu à partir du 15 décembre dès 20 heures, qui s’appliquera le 31 décembre


Jean Castex ce jeudi 12 décembre.

Le Premier ministre Jean Castex s’exprime ce jeudi soir dans une conférence de presse pour détailler les nouvelles mesures prises par le gouvernement dans la lutte contre la Covid-19, à l’approche des fêtes de fin d’année.


La situation s’est « considérablement améliorée en France » a indiqué Jean Castex, mais elle « marque le pas depuis une semaine ». « Si la France faisait partie des pays européens les plus touchés il y a quelques semaines, la situation s’est inversée depuis. C’est en France que la situation a le mieux évolué en Europe ».

Le ministre de la Santé Olivier Véran a ensuite fait un point sur la situation épidémiologique, en prévenant que la France n’attendrait pas « les 5000 diagnostiques positifs au 15 décembre », le seuil qui avait été fixé par le président de la République Emmanuel Macron. « Cela va durer car l’hiver va s’installer Les vacances et les fêtes de fin d’année vont augmenter nos contacts sociaux. Le risque c’est que les cas graves ré-augmentent », a poursuivi Olivier Véran. « Il y aura encore plus de malades hospitalisés au 15 décembre qu’il n’y en avait mi-mai, au moment du déconfinement », a-t-il ajouté. « Ces dernières 24 heures, un malade a été placé en réanimation toutes les 7 minutes ».

« Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons pas baisser la garde », a justifié Jean Castex. « Nous ne sommes pas encore arrivés au bout de cette deuxième vague ».

Trois semaines de fermeture supplémentaires pour les cinémas et les salles de spectacle

Le 15 décembre « nous passerons à une nouvelle étape mais les règles seront plus strictes que celles qui avaient été envisagées ». Les cinémas, les théâtres, les salles de spectacles et les stades resteront « fermés trois semaines de plus ». Un réexamen de la situation sera fait le 7 janvier a indiqué le Premier ministre.


Les bars et les restaurants restent fermés. « On mange, on boit, on est proche les uns des autres, et il est beaucoup plus difficile de garder ses distances ou de porter un masque. Ce sont des moments formidables. Nous les apprécions tous. Mais c’est le facteur numéro un de contamination. C’est aussi la raison pour laquelle nous maintenons la fermeture des bars et des restaurants », a expliqué le chef du gouvernement.

Un couvre-feu le soir de la Saint-Sylvestre, les déplacements autorisés à Noël

Un couvre-feu va être rétabli le 15 décembre. Il débutera à 20 heures, « et non à 21 heures et sera strictement contrôlé ». Le couvre-feu prendra fin à 6 heures et concernera aussi le réveillon du 31 décembre. Ce réveillon « concentre tous les éléments d’un rebond épidémique ».

Une exception sera faite pour Noël. « Noël occupe une place à part dans nos vies. Nous autoriserons donc les déplacements le 24 décembre », a annoncé Jean Castex. « Mais en vous rappelant la règle que je vous ai indiqué la semaine dernière : pas plus de 6 adultes à la fois. J’y ajoute une autre recommandation : si vous deviez retrouver au cours des prochaines semaines, soit pour Noël, soit même un autre jour, une personne âgée ou vulnérable au coronavirus, limitez vos interactions au cours des 5 jours précédents, restez le plus possible chez vous ».

Une attestation de sortie durant le couvre-feu

Les déplacements seront de nouveau autorisés « partout en France » à partir du 15 décembre. Les « pratiques sportives ou les balades » seront interdites durant le couvre-feu entre 20 heures et 6 heures précise le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

D’autre part, une attestation de sortie sera nécessaire pour se déplacer durant le couvre-feu qui débute le 15 décembre. Seront autorisés : les déplacements pour motifs professionnels, pour des raisons de santé, pour motifs familiaux impérieux, des déplacements liés à des missions d’intérêt général ou enfin pour sortir notre animal de compagnie près de chez nous.

« Depuis le début du confinement, plus de 2 924 775 contrôles ont été effectués par les forces de l’ordre« , a mentionné le ministre de l’Intérieur. « Nous serons intransigeants sur les rassemblements non autorisés et les fêtes sauvages. Il n’y aura pas de consignes d’indulgence pour les forces de l’ordre. Je souhaite les remercier, je sais pouvoir compter sur leur investissement ».

« Je sais votre lassitude, vos doutes, vos souffrances »

« Cette année 2020 aura été éprouvante pour nous tous » a reconnu Jean Castex. « Je sais votre lassitude, vos doutes, vos souffrances. Je vous dois d’abord la vérité et la transparence sur cette épidémie qui dure plus qu’on ne l’aurait voulu. Mon rôle et de vous protéger, quitte à prendre des décisions difficiles. Je fais appel aux belles valeurs de solidarité et de responsabilité. Une fois que cette crise sera derrière nous, on s’apercevra que ces valeurs auront été nos meilleurs atouts ».