Coronavirus : La mairie de Marseille demande 10 jours de délai avant la mise en place des nouvelles mesures


Illustration. (sterling images/shutterstock)

Lors d’une conférence de presse ce jeudi matin, le Premier adjoint au maire de Marseille, Benoît Payan, a demandé au gouvernement un délai de 10 jours avant d’appliquer les nouvelles mesures de restriction annoncées ce mercredi soir par Olivier Véran.

« Nous n’acceptons pas que notre territoire soit sanctionné, puni, montré du doigt », a lancé Benoît Payan, le Premier adjoint au maire de Marseille qui réclame au gouvernement « 10 jours de gel avant de mettre en application ces mesures » restrictives, liées à la Covid-19, qui ont été annoncées mercredi soir par le ministre de la Santé Olivier Véran.

L’élu a affirmé qu’il était prêt à prendre les mesures nécessaires « à la fin de la semaine prochaine », si « les indicateurs repartent à la hausse ». « Si au bout de 10 jours, l’épidémie reprend, on est prêt à assumer des mesures fortes », même « un confinement qui ne dit pas son nom ».

« Notre ville a été mise en quasi-confinement sans que personne n’ait été concerté »

« Le taux de positivité ne fait que reculer depuis le pic de l’épidémie. Ces premiers résultats encourageants auraient mérité d’être encouragés par le gouvernement. Pourtant, malgré ces efforts, notre territoire est une nouvelle fois sanctionné, montré du doigt. Alors comprenez que nous soyons aujourd’hui dans l’incompréhension et la colère. Le ministre n’a pas pris la peine d’ouvrir une concertation », a ajouté Benoît Payan, précisant que les actions menées par la ville « avaient commencé à porter leurs fruits ».

« Notre ville a été mise en quasi-confinement sans que personne n’ait été concerté (…) Les déclarations d’hier soir sont irrationnelles. Marseille mérite mieux que des coups de butoir ou de servir d’exemple », a insisté Benoît Payan.