Coronavirus : La mortalité en France en hausse de 22% entre le 1er mars et le 4 mai


Illustration. (Adobe Stock)

En comparaison avec la même période en 2019, la mortalité a progressé de 22% en France selon les chiffres de l’Insee.


L’épidémie de coronavirus a provoqué une hausse de la mortalité en France. L’Insee a dévoilé ce vendredi les chiffres de la mortalité entre le 1er mars et le 4 mai, qui montrent une augmentation de 22% par rapport à la même période de 2019.

Cet indicateur, qui est révisé chaque semaine, montre toutefois une baisse qui confirme la décrue de la pandémie de Covid-19. Ces chiffres prennent en compte l’ensemble des décès enregistrés en France par les services de l’état civil durant les mêmes semaines que l’an passé.

Une hausse de 83% en Île-de-France et 49% dans le Grand-Est

La hausse était de 19,7% dans la période entre le 1er mars et le 16 avril, puis de 25% en ajoutant la semaine jusqu’au 13 avril. La progression était ensuite de 27% en prenant en compte la semaine jusqu’au 20 avril. Elle est actuellement de 22% après avoir ajouté les deux semaines suivantes, en allant jusqu’au 4 mai.

Les régions les plus touchées par le coronavirus enregistrent une hausse plus sévère que les autres, comme en Île-de-France où elle atteint 83% et dans le Grand-Est 49%.


Chez les plus de 85 ans, les décès ont progressé de 27% en France. A l’inverse, les décès chez les moins de 25 ans sont en régression de 17%, sans doute parce que les accidents, notamment de la route, ont été en net recul durant la période de confinement.