Coronavirus : Le Haut conseil de la santé publique défavorable à l’utilisation de l’hydroxychloroquine hors essais cliniques


Illustration. (Shutterstock / baranq)

Le Haut conseil de la santé publique s’est dit ce mardi défavorable à l’utilisation de l’hydroxychloroquine, en dehors du cadre des essais cliniques.


Dans un avis publié ce mardi, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) recommande de « ne pas utiliser l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 » hors essais cliniques, que ce soit seule ou associée à un antibiotique.

Le HCSP avait été saisi par le ministre de la Santé Olivier Véran ce samedi, après la parution d’une étude ce vendredi dans la revue The Lancet, qui juge inefficace voire néfaste, le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

Une étude critiquée par le professeur Didier Raoult qui a présenté un traitement à base d’hydroxychloroquine, comme un remède contre le Covid-19. « Je ne sais pas si ailleurs l’hydroxychloroquine tue, mais ici elle sauve des vies », a-t-il réagi ce lundi dans une vidéo publiée ce lundi à la mi-journée, au sujet de cette étude qu’il a qualifiée de « foireuse ».

Le directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée s’est montré très clair avec ces études où, selon lui, « la réalité est tordue d’une telle manière que ce qui est rapporté n’a plus rien à voir avec la réalité observable ».


« Nous ce dont on parle, c’est juste de malades qui ont été vus par des gens de l’équipe ici », a-t-il insisté.