Course-poursuite à Bruxelles : La police ouvre le feu sur un chauffard, il est décédé


Illustration Actu17 ©

La police a ouvert le feu sur le conducteur d’une voiture au cours d’une course-poursuite à Bruxelles (Belgique) tôt ce mardi matin. Le suspect qui est un Français de 29 ans, est décédé. Son passager a quant à lui été interpellé.

Le chauffard était au volant d’une voiture immatriculée en France. Les policiers ont tenté de procéder à son contrôle vers 05h00 mais le conducteur a refusé de s’arrêter.

Une course-poursuite s’est alors engagée « du Boulevard de Dixmude à Bruxelles pour se terminer sur la chaussée de Ninove à Molenbeek » a précisé un porte-parole de la police peu après les faits.

« La police a dû ouvrir le feu mais on ignore encore dans quelles circonstances. La victime, touchée par balle, a reçu des soins sur place et a été transportée à l’hôpital où elle est décédée », a-t-il ajouté. L’homme au volant était un Français de 29 ans a précisé la police.

Le passager du véhicule suspect a pris la fuite à pied mais a été arrêté et placé en garde à vue.


Il « roule en direction d’un policier » qui ouvre le feu

Le parquet a donné plus de précisions concernant cette affaire, quelques heures plus tard. « Selon les premiers éléments de l’enquête, le conducteur du véhicule aurait roulé en direction d’un policier qui tentait de le contrôler », peut-on lire dans un communiqué. Le chauffard s’est arrêté après une course-poursuite puis a redémarré alors qu’un policier se trouvait devant lui.

Ce dernier a fait feu « à une reprise en direction du véhicule, blessant grièvement le conducteur », a mentionné le parquet. Les policiers ont alors tenté de ranimer le chauffard, en vain. Il est décédé de ses blessures dans l’ambulance qui le conduisait à l’hôpital.

Enquête ouverte pour « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner »

Une enquête a été ouverte afin de déterminer si le policier a bien agi en état de légitime défense. Un juge d’instruction a été saisi d’une enquête pour « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Les faits se déroulent quelques jours après qu’un fuyard a été mortellement percuté par un véhicule de police à Bruxelles, semble-t-il de façon accidentelle, alors qu’il fuyait un contrôle.