Décès dans un Ehpad de Haute-Garonne : l’hypothèse d’une intoxication alimentaire se confirme


L'Ephad de Lhrem en Haute-Garonne. (capture écran Google view)

Cinq personnes âgées sont décédées dans un Ehpad du Lherm, près de Toulouse (Haute-Garonne) ce lundi. Le procureur de la République a confirmé la piste de l’intoxication alimentaire.

Le procureur de la République de Toulouse Dominique Alzeari a donné une conférence de presse ce jeudi après-midi au sujet de l’enquête en cours concernant le décès de cinq pensionnaires de la maison de retraite de la Chêneraie, au Lherm.

26 personnes ont été victimes de cette intoxication. Les cinq personnes décédées étaient âgées de 72 à 95 ans a-t-il indiqué, alors qu’une douzaine de victimes sont toujours hospitalisées.

Pour l’heure, les causes exactes de la mort des victimes n’a pas encore été déterminée formellement. Toutefois, deux des victimes sont mortes de troubles cardio-respiratoires « secondaires à un choc toxique compatible avec une intoxication alimentaire » a indiqué le magistrat.

Des résidents ont mangé le même repas sans avoir de symptômes

Concernant les trois autres personnes décédées, le médecin légiste ne s’est pas prononcé et les analyses réalisées n’ont pas permis de déterminer avec précision les causes de la mort.

D’autres pensionnaires ont mangé le même repas la veille, une salade périgourdine, mais n’ont pas été malade. Un élément qui à ce stade, ne permet pas aux enquêteurs d’affirmer que le choc toxique est directement lié à la prise de ce dernier repas.

Une information judiciaire va être ouverte

Ces repas avaient été préparés sur place, à partir d’ingrédients livrés par la société Sodexho. Le procureur à d’autre part expliqué que moins d’une dizaine de personnes étaient présentes ce dimanche soir pour encadrer les résidents.

Dominique Alzeari a annoncé l’ouverture prochain d’une information judiciaire. 13 plaintes ont été déposées pour l’heure.