Doubs : Un cadavre retrouvé dans une voiture, un suspect neutralisé mortellement par les gendarmes


Illustration. (photo Arnaud Journois/PhotoPQR/Le Parisien/Maxppp)

Un homme a agressé plusieurs personnes dans les rues de Guillon-les-Bains, un petit village du Doubs, ce vendredi soir. Un corps sans vie a été découvert dans le coffre d’une voiture et le mis en cause a été mortellement neutralisé par les gendarmes peu après.

Mise à jour 18h00 : Le corps sans vie découvert dans la voiture serait celui de la compagne du suspect.

Nuit d’horreur à Guillon-les-Bains. Un feu d’artifice a été tiré dans le village, en présence du maire et s’est terminé vers 23 heures. C’est à ce moment qu’un individu, décrit comme étant en état de démence, est arrivé et a menacé de « tuer tout le monde » raconte l’édile, interrogé par L’Est Républicain. Cet homme venait d’agresser un autre individu avec une pierre ajoute-t-il. L’élu a été violemment pris à partie à son tour lorsqu’il l’a empêché de s’approcher des 150 personnes présentes sur la place du village.

Les gendarmes ont été alertés et se sont lancés à la recherche du suspect. Dans le même temps, les secours ont été prévenus et sont tombés sur une Renault Twingo stationnée sur le bas-côté. Une vitre arrière était brisée et en y regardant de plus près, ils ont découvert un corps sans vie dans le coffre du véhicule.

Un gendarme ouvre le feu

Les forces de l’ordre ont été informées de cette macabre découverte et sont de leur côté tombées face-à-face avec le suspect, qui s’est montré agressif, refusant d’obtempérer aux injonctions qu’il recevait. L’un des gendarmes a alors ouvert le feu dans des circonstances qui ne sont pas connues pour l’heure. Grièvement blessé, l’homme a été amené à l’hôpital de Besançon, où il est décédé des suites de ses blessures quelques heures plus tard.

Les enquêteurs vont désormais devoir identifier le mis en cause, ainsi que la victime découverte morte dans cette voiture. Le suspect est-il l’auteur de ce meurtre ? Quelles étaient ses motivations et son profil ? Une enquête a été ouverte et le procureur de la République doit en dire plus lors d’un point presse, ce samedi après-midi.