Doubs : Un sanglier déboule dans sa maison poursuivi par 3 chasseurs et une meute de chiens


Illustration. (photo pixabay)

Cet habitant de Montfaucon (Doubs) a vécu une scène surréaliste ce samedi matin alors qu’il se trouvait chez lui.

Les gendarmes ont dû intervenir. Vers 10h30, un sanglier a déboulé dans le hall d’une maison en copropriété. L’animal était suivi par une meute de chiens et trois chasseurs. L’habitant a à peine eu le temps de se retourner qu’il a vu l’animal foncer vers lui. « J’ai ouvert la porte de ma voisine, sans la prévenir ! », a-t-il témoigné auprès de l’Est Républicain.

Hurlements du sanglier, traces de sang au sol, pots de fleurs renversés. Les chasseurs munis de leurs fusils annonçaient qu’ils voulaient tuer l’animal. Choqué par la scène, l’habitant s’est réfugié chez sa voisine, avant de, finalement, réagir.

Il appelle les gendarmes

Face aux dégradations commises, l’homme a fait remarquer aux intrus qu’ils avaient dégradé son hall et ses arbustes. Une remarque à laquelle un chasseur aurait répondu : « Si vous en êtes à 20 euros je vous les donne », selon son témoignage. L’habitant a alors décidé d’appeler la gendarmerie.

Le Taser fait fuir l’animal

Une action qui a mis en fuite les chasseurs et leur meute de chiens. Lorsque les militaires sont arrivés, ils ont utilisé un pistolet à impulsions électriques pour déloger le sanglier. Le simple bruit de l’électricité a suffit à le faire fuir de l’habitation.


L’habitant a pris contact avec le président de la société de chasse de Montfaucon qui est venu constater les dégâts sur place. Il ne souhaite d’ailleurs pas en rester là. Car selon la réglementation, on ne peut pas chasser à moins de 150 m d’une habitation, a indiqué le président de la fédération de chasse du Doubs au quotidien régional.