Enfant de 5 ans dans un état critique à Olivet : il a subi de graves violences, sa mère et son beau-père écroués


Illustration. (Adobe Stock)

La mère et le beau-père de cet enfant de 5 ans, qui est toujours dans un état critique à l’hôpital, ont été mis en examen et placés en détention provisoire. La victime a subi un déluge de violences. Elle souffre notamment de graves lésions traumatiques intracrâniennes.

Les enquêteurs de la sûreté départementale du Loiret sont chargés de faire la lumière sur cette atroce affaire de violences sur un enfant de 5 ans, à Olivet (Loiret). Ce dernier était toujours dans un état critique au CHRU de Tours (Indre-et-Loire) ce lundi soir. Sa mère et son beau-père sont soupçonnés de lui avoir infligé de graves violences, qui se sont répétées. Une source policière citée par France Bleu évoque des actes de barbarie. L’enfant aurait notamment été attaché.

Le couple a été mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné une infirmité permanente sur mineur de 15 ans par ascendant, avant d’être placé en détention provisoire a annoncé le procureur de la République d’Orléans, Emmanuelle Bochenek-Puren, dans un communiqué. Une information judiciaire a également été ouverte.

La victime a été retrouvée « inanimée devant la porte d’un logement d’un immeuble, situé à Olivet » vers 18 heures ce samedi. « Les occupants du logement ayant trouvé l’enfant ont tenté de lui venir en aide dans l’attente de l’arrivée des secours », précise le parquet. La victime « souffre de graves lésions traumatiques intracrâniennes, causées par un épisode de violences récent. Son corps porte par ailleurs traces de nombreuses lésions et cicatrices, ainsi que de fractures osseuses, évoquant des violences répétées dans le temps, causées par un ou plusieurs tiers », précise-t-on également.

Il minimise les faits

Durant sa garde à vue, le beau-père a minimisé les violences, évoquant de simples gifles selon nos confrères. Ce dernier est âgé d’une vingtaine d’années, il était jusqu’ici inconnu des services de police. La suite des investigations devra déterminer le rôle de la mère de l’enfant et celui du beau-père.

Le bébé de 4 mois du couple a été confié à l’aide sociale à l’enfance du Loiret. Il en sera de même pour la victime, une fois que son état de santé le permettra.