Enquête pour viol : Gérald Darmanin confronté à la plaignante au tribunal de Paris


Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à la sortie du conseil des ministres, le 15 juillet 2020. (photo IP3 Press/Maxppp)

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin est convoqué ce vendredi par la justice pour une confrontation avec la femme qui l’accuse de viol, Sophie Patterson-Spatz.

Gérald Darmanin est arrivé en début d’après-midi au tribunal judiciaire de Paris pour être confronté à Sophie Patterson-Spatz, devant le juge d’instruction en charge de ce dossier. Cette dernière accuse l’actuel ministre de l’Intérieur de l’avoir violée en 2009.

En décembre dernier, Gérald Darmanin a été placé sous le statut de témoin assisté dans cette affaire, dans laquelle il est accusé par cette femme de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance.

« Cette calomnie ne cesse pas »

Selon les déclarations de la plaignante aux enquêteurs, l’ancien ministre de l’Action et des Comptes publics âgé de 38 ans, lui aurait fait miroiter son appui, et elle se serait sentie contrainte de « passer à la casserole ». Gérald Darmanin a de son côté reconnu avoir eu une relation sexuelle avec cette femme, librement consentie et à l’initiative de la plaignante.

En février dernier, le ministre avait déclaré sur le plateau de « Vous avez la parole » sur France 2, qu’il y avait déjà eu « trois décisions de justice successives » le mettant hors de cause. « Je constate qu’au bout de quatre ans, cette calomnie ne cesse pas », avait-il ajouté.

Le ministre avait bénéficié d’un non-lieu en 2017 puis 2018, mais la justice a ordonné de réexaminer sa validité le 14 novembre dernier. La procédure a alors été relancée par la cour d’appel de Paris qui a réclamé début juin de nouvelles investigations.