Enseignante projetée au sol à Combs-la-Ville : Yassine B. écope de cinq mois de prison avec sursis

Yassine B., 18 ans, a écopé de cinq mois d'emprisonnement avec sursis probatoire de deux ans pour avoir projeté son enseignante au sol. (capture écran/DR)

Yassine B., le lycéen de 18 ans qui avait projeté sa professeure par terre à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), en classe ce vendredi, a été jugé ce mercredi dans le cadre d’une comparution immédiate. Déjà condamné en 2019, il a écopé notamment d’une peine de prison avec sursis.

Le jeune lycéen de 18 ans, Yassine B., a été jugé ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Melun pour avoir projeté son enseignante par terre lundi. La scène avait été filmée par un autre élève puis diffusée sur les réseaux sociaux, où elle a été visionnée près de deux millions de fois.

Yassine B. a été condamné à cinq mois d’emprisonnement avec sursis probatoire de deux ans, ainsi qu’à 140 heures de travail d’intérêt général, un stage de citoyenneté et une interdiction d’entrer en contact avec la professeure rapporte BFMTV. Le jeune prévenu a également reçu une obligation de soins psychologiques, notamment pour une addiction au cannabis, une obligation de formation et de suivre sa scolarité.

Par ailleurs, deux autres lycéens mineurs, soupçonnés d’avoir filmé les faits, devaient être présentés à un juge pour enfant ce mercredi.

Le parquet avait requis sept mois de prison avec un sursis probatoire pendant 2 ans à l’encontre de Yassine B. mais également 140 heures de travail d’intérêt général, la participation à un stage de citoyenneté, ainsi qu’une interdiction d’entrer en contact avec la victime. Le prévenu avait déjà été condamné en 2019 pour vols aggravés.

« J’ai envie de changer »

« Je trouve ça honteux », a lâché Yassine B. lors de l’audience alors qu’il était interrogé sur les faits reprochés. « J’ai envie de changer », a-t-il ajouté, affirmant vouloir intégrer l’armée.

L’enseignante, sous le choc, s’est vu attribuer six jours d’Incapacité totale de travail (ITT) en raison « d’un choc émotionnel avec troubles du sommeil ». Elle n’a pas souhaité assister à l’audience.