Essonne : Il frappe des pompiers lors d’une intervention et les menace avec une machette


Illustration Actu17 ©

Des sapeurs-pompiers qui intervenaient pour l’inondation d’une cave dans un immeuble à Étampes (Essonne) ont été frappés par un individu qui les a aussi menacés avec une machette. Déjà condamné à de multiples reprises dans le passé, l’agresseur de 24 ans a été condamné à 15 mois de prison ferme.

L’intervention qui devait être classique s’est terminée par des actes de violences gratuites. Pris à partie par de nombreux individus, deux pompiers ont été blessés. Ce samedi 14 septembre vers 11h40, ils ont été appelés pour la cave d’un immeuble inondée, square Hegoa, dans le quartier de Guinette à Étampes.

Sur place, les pompiers ont frappé à la loge du gardien de cet immeuble, afin d’obtenir des clefs pour accéder au lieu d’où provenait la fuite d’eau.

Les deux fils du gardien ont ouvert la porte et la situation a rapidement dégénéré. Énervé par la présence des secours, l’un d’eux que nous appellerons Yassine, a violemment frappé un pompier au visage. Ce dernier a perdu connaissance quelques instants.

Il les menace avec une machette

Son collègue a repoussé l’agresseur et a à son tour reçu des coups. L’auteur des violences ne s’est pas arrêté là. Il est parti jusqu’à sa voiture récupérer une machette et a menacé les pompiers avec.


Face à cette situation, la police a été alertée. Sur place, ces derniers n’ont pas eu d’autres choix que de faire usage de leurs moyens lacrymogènes pour disperser les nombreuses personnes hostiles qui se trouvaient autour d’eux.

La situation a une nouvelle fois dégénéré. Un premier individu a été interpellé, le frère de Yassine, et d’autres se sont interposés. L’un des policiers a été frappé, un autre brutalement agrippé. Yassine en a alors profité pour prendre la fuite.

Rapidement identifié et interpellé

Le mis en cause sera finalement interpellé 72 heures plus tard par les enquêteurs de la Brigade de sûreté urbaine (BSU) d’Étampes, en charge de cette enquête. Ce dernier est déjà bien connu des services de police et il n’a pas été difficile pour les fonctionnaires de l’identifier. L’homme âgé de 24 ans a été placé en garde à vue.

A l’hôpital, les deux pompiers qui ont été frappés se sont vu prescrire 5 jours d’ITT (Incapacité totale de travail) chacun.

Déjà condamné à 12 reprises, il écope d’une peine de 15 mois de prison ferme

Jugé en comparution immédiate ce mercredi matin au tribunal correctionnel d’Évry, Yassine qui avait déjà été condamné à 12 reprises dans le passé notamment pour violences aggravées, a expliqué à la barre qu’il avait été provoqué par les victimes.

Il a été condamné à 15 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. L’homme a été immédiatement conduit à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.