Evasion de Redoine Faïd : Le pilote d’hélicoptère pris en otage et sa belle-fille en garde à vue


Les enquêteurs ont relevé des contacts réguliers entre la belle-fille du pilote et Redoine Faïd.


Rebondissement dans l’enquête sur l’évasion spectaculaire du détenu Redoine Faïd de la prison de Réau en Seine-et-Marne. Six mois après son interpellation à l’issue d’une traque minutieuse, les enquêteurs de la Police Judiciaire de Versailles et de l’Office central de lutte contre la criminalité organisée (OCLCO) ont placé en garde à vue trois nouveaux suspects.

L’otage et sa belle-fille

Deux des suspects actuels ont un profil plutôt inattendu : il s’agit du pilote d’hélicoptère pris en otage par le commando, et sa belle-fille, révèle Le Parisien.

Aucun indice ne permet de mettre en doute la véracité du récit de Stéphane B., le pilote, mais il en est tout autre pour sa belle-fille, Céline M.
Les enquêteurs se sont rendu compte qu’elle échangeait des missives avec Redoine Faïd depuis 2006.

La jeune femme de 33 ans était entrée en contact avec le braqueur alors qu’il était déjà incarcéré. Elle s’était dite fascinée par « les histoires de bandits » durant sa jeunesse.

Plus de contact apparent deux ans avant l’évasion

Les enquêteurs ont saisi les missives échangées entre la Céline M. et le détenu. Dans certaines d’entre elles, la jeune femme déclare son attirance envers le braqueur. Elle y affirme être tombée sous son charme après la lecture de son livre autobiographique, selon le quotidien francilien.

Les policiers ont constaté que le contact, en tous cas apparent, avait cessé entre les deux correspondants en 2016. Soit deux ans avant la spectaculaire évasion de la prison de Réau, et sa prise d’otages.