Deux policiers nationaux affectés à Paris et dans le Nord se sont suicidés

L'un travaillait au centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes, le second au commissariat de Hazebrouck (Nord).
Deux policiers nationaux affectés à Paris et dans le Nord se sont suicidés
Illustration. (Alexandre Marchi / PhotoPQR / Maxppp)
Par Actu17
Le mercredi 18 mai 2022 à 01:15 - MAJ mercredi 18 mai 2022 à 08:26

Deux policiers ont mis fin à leurs jours en l'espace de quelques heures a-t-on appris ce mardi de sources policières. Valentin, un gardien de la paix stagiaire âgé de 29 ans, affecté au centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes qui se situe dans le XIIème arrondissement de Paris, s'est suicidé à son domicile.

"C'est avec tristesse que nous avons appris qu'un policier de la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP) avait mis fin à ses jours hier", a écrit la préfecture de police de Paris sur Twitter. "Nous adressons nos pensées émues à ses proches et à ses collègues".

Un second policier, Laurent, affecté au commissariat de Hazebrouck (Nord), s'est lui aussi ôté la vie, ce mardi. Il s'agirait du 23ème et 24ème suicide dans les rangs des policiers nationaux depuis le 1er janvier. Il y a un peu moins d'un mois, c'est un fonctionnaire de la CRS 33 de Reims (Marne) qui s'est donné la mort.

Si vous ou l'un de vos proches avez des idées suicidaires, contactez le 3114, le numéro national de prévention du suicide, disponible 24h/24, 7j/7. Un professionnel sera à votre écoute.

Une ligne d’écoute est aussi disponible pour les fonctionnaires de police victimes d’agressions ou de menaces au 0800 95 00 17, tous les jours, de 5 heures à 23 heures. Une cellule de soutien psychologique est aussi ouverte 24h/24 au 0805 230 405. Les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits ».

Trois associations luttent contre ce fléau des suicides dans la police nationale : SOS Policiers en Détresse (PEPS-SOS), Assopol, et Alerte police en souffrance (APS).

LES PLUS LUS