Limoges : Un adolescent de 16 ans poignardé à mort en pleine rue, cinq suspects interpellés

Un adolescent de 16 ans a été poignardé à mort lundi en fin d'après-midi, en pleine rue, à Limoges. Cinq suspects ont été interpellés et placés en garde à vue quelques heures plus tard.
Limoges : Un adolescent de 16 ans poignardé à mort en pleine rue, cinq suspects interpellés
Illustration. (Jose Hernandez Camera 51 / Shutterstock)
Par Actu17
Le mardi 26 décembre 2023 à 18:19

Un adolescent de 16 ans de nationalité turque a été poignardé à mort à Limoges (Haute-Vienne), ce lundi en fin d'après-midi, à quelques heures du réveillon de Noël. Résidant dans un foyer de suivi éducatif et social pour mineurs à Isle, la victime a été mortellement blessée par arme blanche dans la rue de l'Amphithéâtre, entre la place Winston-Churchill et le jardin d'Orsay, indique France Bleu.

Selon des sources proches de l'enquête, une altercation a éclaté aux alentours de 17 heures sur un parking proche de la place Winston-Churchill, impliquant un groupe de quatre mineurs turcs, incluant la victime, et une bande de six à sept individus. Au cours de cette rixe, le jeune homme a reçu deux coups de couteau dans le dos et s'est effondré une trentaine de mètres plus loin, rue de l'Amphithéâtre. Des passants, témoins de la scène, ont alerté les secours.

Les secouristes ont rapidement pris en charge le jeune homme, le transportant au CHU de Limoges où il a succombé à ses blessures environ une heure plus tard, vers 18h30.

Deux groupes qui s'affrontent

L'enquête, dirigée par le parquet de Limoges et confiée à la Direction interdépartementale de la police nationale (DIPN) de la Haute-Vienne, s'est rapidement focalisée sur l'analyse des caméras de vidéoprotection. Celles-ci ont confirmé la survenue de l'affrontement entre les deux groupes, qui se sont ensuite dispersés dans des directions opposées.

Dans le cadre de cette enquête pour homicide volontaire, la brigade anti-criminalité (BAC) a procédé, lundi dans la soirée, à l'interpellation de cinq mineurs de nationalité pakistanaise, sans domicile fixe, correspondant aux suspects visibles sur les images de vidéoprotections. Ces derniers ont été placés en garde à vue. À ce stade, aucune arme blanche n'a été retrouvée. La suite des investigations permettra d'éclaircir les circonstances de cette rixe et les rôles présumés de chacun des suspects.

LES PLUS LUS