Fresnes : Des cocktails Molotov jetés sur les voitures de surveillants pénitentiaires


Le centre pénitentiaire de Fresnes. (photo Wikimedia)

Le centre pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne) a été la cible de trois attaques depuis l’extérieur en trois semaines.

Des cocktails Molotov ont été lancés sur les voitures de plusieurs surveillants pénitentiaires de Fresnes, ce lundi vers 10h30. Les bouteilles contenant du liquide inflammable ne se sont pas brisées. Les véhicules étaient stationnés sur le domaine de la prison. L’attaque n’a pas fait de blessé mais les véhicules ont été endommagés. Aucune interpellation n’a eu lieu, relate Le Parisien.

Plusieurs incidents se sont enchaînés depuis trois semaines aux abords de la prison. Dans la nuit de lundi à mardi, plusieurs individus ont tenté de s’introduire dans l’enceinte du centre pénitentiaire, en découpant un grillage de clôture. Les policiers de L’Haÿ-les-Roses ont interpellé six suspects. Une pince coupante a été retrouvée dans des buissons.

Une autre tentative d’intrusion s’était produite dans la nuit du 13 au 14 juillet dernier. Vers 3 heures du matin, cinq intrus avaient été repérés, l’un était muni d’un bidon d’essence. Les surveillants pénitentiaires étaient parvenus à interpeller l’un d’entre eux pour le remettre aux policiers. Il s’agit d’un jeune homme de 18 ans, domicilié à Vitry-sur-Seine. Lors de sa garde à vue, il n’a pas expliqué quelles étaient ses intentions.

Les motivations des assaillants ne sont pas connues

Cette dernière attaque en date de la prison de Fresnes a poussé le syndicat FO Pénitentiaire à réclamer à la direction de l’établissement « de tout mettre en œuvre pour sécuriser le domaine pénitentiaire immédiatement ». Malgré les travaux de sécurisation réalisés l’an passé et la fermeture complète de l’enceinte pénitentiaire depuis le début du confinement, certains individus n’hésitent pas à tenter d’y pénétrer.


Dans une publication sur sa page Facebook, le syndicat assure apporter son soutien aux surveillants de Fresnes.

Les motivations de ces assaillants ne sont pas connues pour le moment. En mai dernier, la voiture d’un surveillant pénitentiaire de Fresnes avait été incendiée et un suspect interpellé.

Il y a deux ans, les véhicules personnels de plusieurs gardiens de cette prison avaient été ciblés à de multiples reprises par des incendiaires. L’un des suspects interpellés à cette période avait confié que les attaques avaient été commanditées depuis l’intérieur de la prison.