Fusillade à Marseille : la jeune femme grièvement blessée est décédée, elle serait une victime collatérale


Illustration. (Shutterstock)

Les enquêteurs sont toujours à la recherche des deux tireurs qui ont pris la fuite.

Deux jeunes filles ont été grièvement blessées par balles ce dimanche soir à 22h15 lors d’une fusillade dans le quartier de la Belle-de-Mai à Marseille (3e).

Sarah, 19 ans, était en état de mort cérébrale lorsqu’elle a été prise en charge à l’hôpital comme nous l’avions révélé. Cette dernière est malheureusement décédée a annoncé le parquet ce mercredi. La victime avait été touchée à une dizaine de reprises, notamment au thorax, à l’abdomen ainsi qu’à la tête. La seconde victime de 17 ans a été opérée et ses jours ne sont pas en danger.

Des victimes collatérales ?

L’affaire comporte encore de nombreuses zones d’ombre. Les deux jeunes femmes seraient en fait des victimes collatérales dans cette fusillade. Au moment des tirs, ces dernières attendaient dans la voiture, tandis que les deux hommes qui les accompagnaient, dont le conducteur, étaient allés acheter des produits stupéfiants dans l’impasse Jolie Manon. C’est en tout cas la version du conducteur qui a été interpellé par la police, après avoir conduit les deux victimes à l’hôpital Européen. Ce dernier avait déjà échappé à un règlement de comptes en 2019.

Le quatrième occupant de la voiture qui avait pris la fuite avant l’arrivée des policiers a été retrouvé et placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Marseille. Sur le lieu des faits, les enquêteurs ont découvert de nombreux étuis de calibre 9 et 12 mm.


Les investigations se poursuivent afin de retrouver les deux tireurs et déterminer leurs motivations.