Gard : Le détenu évadé grâce à un commando armé vient d’être interpellé


Illustration. (Shutterstock)

La cavale de Lofti Boussouak aura duré 6 mois. Sa spectaculaire évasion avait été filmée par les caméras de surveillance du Tribunal de Grande Instance de Tarascon.

Le fugitif Lofti Boussouak, âgé de 27 ans, a été interpellé ce jeudi dans une commune proche d’Alès (Gard) par la Police Judiciaire de Marseille. Il a été placé en garde à vue et des perquisitions étaient en cours à la mi-journée. D’autres suspects proches du fugitif auraient été également interpellés et placés en garde à vue.

Évasion et prise d’otages

Le 28 janvier dernier vers 8h30 devant le palais de justice de Tarascon, le détenu avait été libéré par un commando armé alors qu’il se trouvait encadré par une escorte de trois surveillants pénitentiaires.

Au moment où l’escorte allait pénétrer dans le tribunal, deux individus à visage découvert et lourdement armés avaient ouvert le feu. Une dizaine de tirs avaient été effectués en direction du véhicule pénitentiaire. Un surveillant avait été frappé à coups de crosse, un second avait reçu des éclats de verre.


Un criminel du grand-banditisme

Lofti Boussouak était incarcéré depuis le 26 septembre 2017 pour « vol avec arme », « vol aggravé » et « association de malfaiteurs ». L’homme au profil du grand-banditisme serait toujours poursuivi dans quatre enquêtes judiciaires. Il serait notamment l’auteur de plusieurs vols de voitures avec violences, relate France Info.